Dans l'actualité récente

F1 - GP d'Abu Dhabi 2014 : Hamilton et Mercedes confirment lors des essais libres 2

Voir le site Automoto

F1 2014 - GP de Malaisie Lewis Hamilton
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2014-11-21T15:05:00.000Z, mis à jour 2014-11-21T15:13:27.000Z

Très en forme lors de la session matinale, Lewis Hamilton (Mercedes) a récidivé ce vendredi 21 novembre lors de la deuxième séance d'essais libres du Grand Prix d'Abu Dhabi, ultime épreuve de la saison 2014 de Formule 1. Le Britannique a de nouveau très légèrement devancé son équipier et rival pour le titre, l'Allemand Nico Rosberg.

On prend les mêmes et on recommence ! A l'image de la session matinale, Lewis Hamilton s'est de nouveau montré à son avantage ce vendredi 21 novembre lors de la deuxième séance d'essais libres du Grand Prix d'Abu Dhabi, dernière manche de la saison 2014 de Formule 1. Au volant de sa Mercedes, le Britannique a signé le meilleur chrono de la journée, juste devant son coéquipier et principal rival pour le titre, l'Allemand Nico Rosberg.

Mercedes intouchable
Déjà séparés par une poussière de temps ce vendredi matin, Hamilton et Rosberg sont de nouveau dans un mouchoir de poche lors de ses essais libres 2. Le champion du monde 2008 a signé un impressionnant 1'42.113, soit un temps plus rapide de 83 millièmes que l'Allemand. Une nouvelle preuve que les écarts entre ces pilotes au talent indiscutable sont extrêmement serrés, ce qui nous promet une finale à suspense ce dimanche sur le tracé de Yas Marina.

Derrière, la concurrence peine encore à suivre et c'est cette fois-ci Kévin Magnussen qui complète le top 3 au volant de sa McLaren. Le Danois est en ballotage favorable pour occuper le second baquet de l'écurie britannique en 2015 aux côtés de Fernando Alonso (l'arrivée de l'Espagnol sera officialisée courant décembre, sauf retournement de situation improbable) et a confirmé son potentiel avec un chrono prometteur de 1'42.895... à quand même sept dixièmes du temps de référence. Autrement dit, une éternité en Formule 1.

Alonso broie du noir
Très à l'aise lors de la séance matinale et dans un bon rythme lors des dernières courses de la saison, Sebastian Vettel (Red Bull) se classe 4e de ces essais libres, à 8 dixièmes du chrono réalisé par Hamilton. L'Allemand devance la Williams de Valtteri Bottas, victime de soucis de carrosserie lors des EL1, qui complète le top 5 à neuf dixièmes de la tête.

A l'arrière, les fortunes sont diverses. Ferrari semble dans un rythme assez bon (certes, loin derrière les Mercedes), comme en témoigne la 7e place du Finlandais Kimi Räikkönen, dans un bon wagon comprenant les Red Bull, les McLaren et les Williams. En revanche, c'est la catastrophe pour son coéquipier Alonso, immobilisé après seulement un tour passé en piste... dans un nouveau nuage de fumée. Tout un symbole pour l'Espagnol qui vit son dernier Grand Prix au sein de la Rossa.

Le calvaire de Grosjean
A noter enfin les difficultés rencontrées par les pilotes Français lors de cette seconde session d'essais. Jean-Eric Vergne (Toro Rosso) et Romain Grosjean (Lotus) ne peuvent faire mieux que 14e et 17e, pointant respectivement à 2 et 2,8 secondes du temps signé par Hamilton. Pire, le week-end du Franco-suisse est d'ores et déjà sans intérêt puisque ce dernier a écopé d'une lourde pénalité à cause d'importants changements sur son unité de puissance.

Théoriquement pénalisé de 20 places sur la grille, la sanction subie par Grosjean s'adaptera en fonction du résultat de la qualification. S'il lui reste 5 places à purger, le Français subira une pénalité de 5 secondes en course. Cette pénalité sera de 10 secondes s'il lui reste 6 à 10 places à combler, et se transformera en drive-through s'il reste plus de 10 places.

La prochaine et ultime séance d'essais libres aura lieu ce samedi 22 novembre à 11h00 heure française.