F1 - GP d'Abu Dhabi 2014 : Hamilton et Mercedes dominent les essais libres 1

Voir le site Automoto

Lewis Hamilton (Mercedes) aux essais du GP Belgique F1 2014
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2014-11-21T11:05:00.000Z, mis à jour 2014-11-21T13:24:59.000Z

Lewis Hamilton (Mercedes) n'a pas changé ses bonnes habitudes en signant ce vendredi 21 novembre le meilleur chrono de la première séance d'essais libres du Grand Prix de Formule 1 d'Abu Dhabi, dernière épreuve de la saison 2014. Le Britannique devance son coéquipier et rival Nico Rosberg d'une poussière de temps.

Lewis Hamilton est bien LE patron de cette saison 2014 de Formule 1. Le pilote britannique a parfaitement démarré le dernier Grand Prix de l'année qui se déroule à Abu Dhabi en signant ce vendredi matin 21 novembre le meilleur temps des premiers essais libres. Le champion du monde 2008 a devancé son coéquipier et rival pour le titre Nico Rosberg d'une poussière de temps.

Mercedes seule au monde
Au-delà de l'écart serré qui sépare les deux hommes forts du championnat du monde, c'est surtout la valise mise par Mercedes à ses autres concurrents qui interpelle. Hamilton a signé le meilleur temps de la séance en 1'43.476 devant Rosberg, à seulement un dixième de son équipier britannique, soit 1,7 seconde plus rapide ( !) que le 3e chrono signé par Fernando Alonso. Un gouffre. Toujours très à l'aise en essais libres le vendredi, l'Espagnol, qui vit son dernier Grand Prix avec Ferrari, n'a pu faire mieux qu'un temps en 1'45.184.

Derrière, les deux Red Bull de Daniel Ricciardo et Sebastian Vettel, futur pilote de la Rossa, suivent à 1,8 seconde du temps de référence et relèguent leurs petites sœurs Toro Rosso à 4 dixièmes, Jean-Eric Vergne terminant devant Daniil Kvyat.

Williams et McLaren en difficulté
8e de cette session matinale, Valtteri Bottas n'a pu réaliser que huit petits tours, la faute à une carrosserie visiblement mal fixée à certains endroits. Même sanction pour son coéquipier Felipe Massa, 13e, qui n'a pu aligner que sept tours, et qui a regardé ses ingénieurs et mécaniciens chercher une solution... dans un manuel. Un comble qui démontre que cette Formule 1 bourrée de technologies s'égare de plus en plus en devant incompréhensible pour tout le monde, pilotes et écuries compris !

Quand le mécano @WilliamsRacing sort le mode d'emploi pour réparer la voiture de #Bottas... #AbuDhabiGP #F1 pic.twitter.com/BoFtEoR72E

— Matthieu Lauraux (@LaurauxMatthieu) 21 Novembre 2014

Les choses semblent pires du côté de Jenson Button, 17e après seulement 8 tours de bouclés, la faute à un problème non communiqué par McLaren mais qui a nécessité un important démantèlement de sa monoplace. Frustrant pour le champion du monde britannique qui vit peut être ses dernières heures dans la catégorie reine du sport automobile.

Côté français, outre l'excellent chrono de Jean-Eric Vergne, la bonne surprise est venue d'Esteban Ocon, qui a pris le volant de la Lotus E22 de Romain Grosjean pour signer le 16e temps, à seulement trois dixièmes de son équiper Pastor Maldonado. En revanche, la séance a été plus compliquée pour Caterham, qui a rencontré de nombreux problèmes sur la monoplace du nouveau venu, Will Stevens.

La prochaine séance d'essais se déroulera ce vendredi après-midi 21 novembre, à 14h00 heure française.