Dans l'actualité récente

F1 – GP d'Abu Dhabi 2016 : Red Bull, le facteur X qui pourrait tout changer

Voir le site Automoto

Daniel Ricciardo (Red Bull) - F1 Abu Dhabi 2016
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2016-11-27T07:10:57.599Z, mis à jour 2016-11-27T07:10:58.603Z

Alors que tous les regards seront focalisés sur la lutte pour le titre en Lewis Hamilton (Mercedes) et son coéquipier Nico Rosberg, Daniel Ricciardo et Max Verstappent auront très certainement leur mot à dire avec une stratégie décalée.

On y est. Ce dimanche 27 novembre, la saison 2016 de Formule 1 va enfin connaître son verdict. Avant le coup d'envoi de la dernière manche à Abu Dhabi, Nico Rosberg (Mercedes) a les cartes en main, lui qui a un matelas de 12 points sur son rival et coéquipier Lewis Hamilton, auteur de la pole position. Mais la course ne devrait pas se résumer en une lutte entre les deux Flèches d'Argent.

Insolite : Max Verstappen en Formule 1 sur une piste de ski !


Toujours dans les rétros

Car depuis le début de la saison, et encore plus ces dernières semaines, Red Bull est vraiment le facteur X de la F1. Celui qui peut tout changer dans la lutte pour le titre entre les deux hommes de l'écurie allemande. Preuve en est : la firme autrichienne est la seule équipe à s'être imposée cette saison en dehors des Mercedes avec une victoire pour Max Verstappen en Espagne et un succès pour Daniel Ricciardo en Malaisie. L'Australien aurait même pu en engranger un second si son équipe n'avait pas raté son arrêt au stand à Monaco.


Ricciardo : « Il faut essayer quelque chose »

A Abu Dhabi, les deux hommes de la marque au Taureau rouge auront une nouvelle fois leur mot à dire, d'autant qu'ils partiront respectivement 3e et 6e sur une stratégie décalée avec une gomme « super-tendre », plus adaptée aux longs relais, alors que la concurrence a choisi le pneu « ultra-tendre ». « Il faut essayer quelque chose », explique d'ailleurs Ricciardo quand on le questionne sur ce choix. « C'est toujours comme ça cette année. Si nous pouvons faire les qualifications avec un pneu différent, cela peut entraîner une opportunité pour la course ».


Ne pas se contenter de suivre Mercedes

Un sentiment partagé par Verstappen, qui n'a de cesse de se mêler à la lutte entre Hamilton et Rosberg depuis plusieurs courses. « L'ultra-tendre est assez faible sur les longs relais. Ce samedi matin, le super-tendre était meilleur. Nous verrons. Mais c'est vrai que si on utilise les mêmes pneus que Mercedes, on ne fait que les suivre. Et ce n'est pas ce que nous voulons »


Ce n'est pas non plus ce que veulent les spectateurs et passionnés qui suivront sans aucun doute avec attention l'évolution des Red Bull pendant la course, en plus d'observer attentivement le dernier duel de la saison entre les deux Flèches d'Argent.

Insolite : quand Hamilton déconcentre Rosberg au volant...