F1 – GP d’Allemagne 2016 : Rosberg devant Hamilton lors des Libres 1

Voir le site Automoto

Nico Rosberg (Mercedes) lors du Grand Prix de Hongrie
Par Julien PEREIRA|Ecrit pour TF1|2016-07-29T09:47:47.750Z, mis à jour 2016-07-29T09:53:25.669Z

A Hockenheim, le local Nico Rosberg a été plus rapide que son coéquipier chez Mercedes, Lewis Hamilton, lors des essais libres 1 de la manche allemande. Ferrari et Red Bull sont déjà relégués à plus d’une seconde.

Dernier vainqueur du Grand Prix d’Allemagne, Rosberg a aussi été le plus rapide lors de la première série de tests sur le tracé allemand.


Lors des trois dernières manches du Championnat, l’Allemand a vu son voisin de box et rival, Hamilton, empoché trois succès consécutifs. Un quatrième revers de suite, sur son circuit local, constituerait un véritable camouflet, tant pour la course au titre que pour son moral.

Mercedes toujours intouchable

Heureusement pour lui, le titulaire de la Mercedes floquée du numéro 6 a débuté son week-end de la meilleure des manières, en conservant le meilleur chrono, fixé à 1’15’’517 au drapeau à damier, durant l’essentiel de la séance, et en laissant le Britannique à une distance respectable de 326 millièmes.

Les deux Flèches d’Argent n’ont pas eu à se soucier, comme souvent depuis le début de la saison, de leurs rivales. 


La Scuderia Ferrari, toujours secouée par le départ de James Allison, a bouclé la deuxième ligne virtuelle, avec Sebastian Vettel devant Kimi Räikkönen. L’Allemand a été relégué à 1’’150, le Finlandais à 1’’335.

McLaren confirme, Grosjean rame

Pour se consoler, les Rouges ont pu constater que les deux SF16 ont devancé les Red Bull de Max Verstappen et Daniel Ricciardo. Le prodige néerlandais a échoué à 1’’410 du temps de référence, alors que son coéquipier australien n’a pu combler un écart d’1’’572

Reste à savoir si ces chronos resteront significatifs ou non : en course, la marque autrichienne a engrangé plus de points que le Cheval Cabré lors des trois dernières manches.


L’écurie McLaren-Honda, elle, s’est encore affirmée comme la quatrième force du plateau, avec les septième et huitième temps respectifs de Fernando Alonso et Jenson Button

Le Français Romain Grosjean, lui, a traversé une séance difficile. Toujours en délicatesse avec les freins de sa Haas, il a dû se contenter du 14e rang, à plus de trois secondes du meilleur chrono...