Dans l'actualité récente

F1 - GP d'Autriche 2016 : pour Alonso, McLaren a commis "des erreurs d'école primaire"

Voir le site Automoto

RTX2E1JW
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2016-07-02T14:37:29.509Z, mis à jour 2016-07-02T14:42:44.166Z

Alors qu'il s'élancera 14e ce dimanche sur le circuit de Spielberg, le double champion du monde espagnol a sévèrement critiqué la stratégie de son équipe lors des qualifications.

Fernando Alonso n'a jamais la langue dans sa poche. Le double champion du monde espagnol l'a démontré à de multiples reprises, qualifiant notamment le moteur Honda « digne d'un bloc de GP2 » à Suzuka (Japon) en 2015, sur les terres du célèbre motoriste nippon. Lors des qualifications du Grand Prix d'Autriche qui se sont déroulées ce samedi dans des conditions difficiles, l'Ibère a récidivé en envoyant une sacrée salve de reproches à son écurie McLaren.

Alonso : « Déjà que nous ne sommes pas très rapides... »

« Notre exécution n'a pas été assez bonne, a pesté le pilote de la MP4-31 n°14. Nous avons voulu sortir le plus vite possible des stands avant la pluie mais nous avions des pneus usés, ce qui était étonnant ! Et quand nous avons mis des gommes neuves, il y a eu les drapeaux jaunes et de la pluie (…) C'est frustrant ! Déjà que nous ne sommes pas très rapides... Nous ne sommes pas en très bonne position et en plus de cela, nous faisons ces erreurs d'école primaire. »


Button : « Je n'ai pas trop attaqué... »

A l'inverse de son coéquipier espagnol, Jenson Button a eu beaucoup plus de réussite. Le Britannique a pu compter sur une météo changeante et sur son talent pour arracher un extraordinaire 5e temps des qualifications à bord de sa monoplace. « J'adore ces conditions, a commenté le champion du monde 2009 en sortant de sa monoplace. Peut-on avoir cela à chaque fois ? (...) Troisième ? Je le savais ! Donc je n'ai pas trop attaqué... Non, plus sérieusement, c'est génial. J'ai pris beaucoup de plaisir ! En Q2, j'ai pensé que tout était fini en sortant large. Mais finalement, nous y sommes arrivés. Nous étions rapides sous la pluie et, sur le sec, ce n'était pas si mal. »


Hülkenberg : « Je m'attendais même à un peu mieux »

Autre surprise de ces qualifications, l'Allemand Nico Hülkenberg n'a pas caché sa joie après avoir signé le 3e chrono. Le pilote de la Force India n°27 s'élancera même deuxième, Nico Rosberg étant pénalisé de cinq places sur la grille pour avoir changé de boîte de vitesses après son accident lors des essais libres 3. « Cela me rappelle beaucoup le Brésil, a résumé celui qui avait signé une brillante pole position à Sao Paulo en 2010 sur Williams. C'était un flashback ! Je me sentais bien dans la voiture. Je m'attendais même à un peu mieux, donc j'étais quasiment déçu d'être troisième ! C'était une question de timing (…) C'est une position de départ solide pour demain. »

Espérons que le vainqueur des 24 Heures du Mans 2015 parviendra enfin à décrocher le premier podium de sa carrière, lui qui n'a toujours pas goûté aux joies du champagne en Formule 1 après 102 courses disputées. Pour ce faire, il faudra battre Lewis Hamilton, auteur de la pole position au volant de sa Mercedes.


Insolite – F1 : McLaren se la joue "Retour vers le futur"