Dans l'actualité récente

F1 - GP d'Autriche 2016 : Hamilton et Hülkenberg doivent vaincre le signe indien

Voir le site Automoto

Nico Hülkenberg (Force India) - Formule 1 2016
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2016-07-03T09:24:40.913Z, mis à jour 2016-07-03T09:24:41.721Z

Le triple champion du monde britannique doit absolument réussir son départ après plusieurs ratés cette saison alors que le pilote allemand de Force India est toujours en quête de son premier podium en Formule 1.

Neuvième manche de la saison 2016 de Formule 1, le Grand Prix d'Autriche a d'ores et déjà réservé son lot de surprises lors des qualifications qui se sont déroulées samedi dans des conditions changeantes sur le tracé de Spielberg. Forcément, les enjeux sont multiples et différents pour tout le monde, même si, comme d'habitude, Lewis Hamilton et Nico Rosberg seront les deux hommes les plus observés.


Hamilton, une énième occasion de recoller

Chez Mercedes, le chassé-croisé. Alors qu'il restait sur deux victoires consécutives, Lewis Hamilton a littéralement craqué à Bakou (Azerbaïdjan) alors que son coéquipier Nico Rosberg a récolté sa cinquième victoire de la saison pour reprendre un peu d'air au championnat. Avant le départ de ce Grand Prix d'Autriche, ce sont 24 points qui séparent les deux pilotes de Mercedes, l'Allemand étant aux commandes du Mondial. Le triple champion du monde britannique a donc l'obligation de s'imposer s'il veut recoller une énième fois, d'autant qu'il part en pole position alors que son partenaire de garage n'est que 7e, la faute à une pénalité de cinq places sur la grille de départ causée par un crash en essais libres et un changement de boîte de vitesse. Reste à savoir si tout se passera bien au départ pour le pilote de la Flèche d'Argent n°44.


Grande première pour Hülkenberg et McLaren-Honda ?

Il aurait pu récréer la sensation du Grand Prix du Brésil 2010, épreuve durant laquelle il avait signé la pole position au volant de sa Williams. Finalement, Nico Hülkenberg devra se contenter de la 2e place sur la grille de départ à bord de sa Force India. Le pilote allemand, vainqueur des 24 Heures du Mans en 2015, a plus que jamais l'occasion de décrocher le premier podium de sa carrière après 102 courses disputées. Derrière lui, Jenson Button, miraculeux 3e après avoir profité des pénalités de Nico Rosberg et Sebastian Vettel, a lui aussi l'occasion de réaliser une grande première en allant sabrer le champagne, ce qui n'est pas encore arrivé à McLaren-Honda depuis le retour du motoriste japonais en 2015 (la 5e place est le meilleur résultat du team de Woking depuis deux ans, décrochée à deux reprises par Fernando Alonso en Hongrie en 2015 et à Monaco cette saison).



Ferrari et Red Bull - encore - en quête de rachat

Et Ferrari et Red Bull dans tout ça ? Les deux autres équipes du top 3 dans la hiérarchie ont déçu, Kimi Räikkönen et Sebastian Vettel n'étant que 4e et 9e sur la grille, même si l'Allemand a lui aussi écopé d'une pénalité de cinq places pour un changement de boîte de vitesse. Pourtant, la célèbre voiture rouge a retrouvé des couleurs lors des dernières courses avec deux podiums pour le pilote de la monoplace n°5 et des performances solides pour son partenaire finlandais et un podium est nettement envisageable si la course se déroule sur le sec.



Quant à Red Bull, Daniel Ricciardo et Max Verstappen n'ont pu faire mieux que 5e et 10e. On vous le concède : ça fait un peu tâche pour la seule écurie qui a battu Mercedes cette saison et qui court à domicile ce week-end.

La Ferrari FXX K pilotée par Sebastian Vettel sur circuit