F1 - GP d'Autriche 2016 : Rosberg sanctionné après son accrochage avec Hamilton

Voir le site Automoto

Nico Rosberg (Mercedes)
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2016-07-04T08:05:57.390Z, mis à jour 2016-07-04T08:07:09.959Z

Leader jusqu'au dernier tour du Grand Prix d'Autriche, Nico Rosberg a tout perdu sur un duel musclé avec son coéquipier chez Mercedes et regrette amèrement de ne pas avoir décroché une victoire qui semblait acquise.

MAJ - 04/07/2016 : Nico Rosberg a sanctionné de 10 secondes de pénalité (ce qui ne change rien à sa 4e position finale) par les commissaires du Grand Prix d'Autriche pour avoir provoqué un accident avec son coéquipier Lewis Hamilton dans le dernier tour. Il a également écopé de deux points de pénalité sur sa super-licence pour avoir rallié l'arrivée avec une voiture endommagée. Ceci lui a valu une réprimande en plus, sa première de la saison, et il convient de rappeler que trois avertissements en une saison sont sanctionnés d'une pénalité de 10 places sur la grille de départ lors de la prochaine course. Le leader actuel du Mondial devra donc faire attention.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Décidément, le duel entre Nico Rosberg, actuel leader du Mondial, et Lewis Hamilton, son coéquipier, ne cesse de faire parler la poudre. Source de tension chez Mercedes, cette lutte entre les deux frères ennemis a franchi un nouveau cap en Autriche, théâtre de la neuvième manche de la saison 2016 de Formule 1, avec un énième accrochage, cette fois-ci dans le dernier tour du Grand Prix.


Rosberg « surpris » par Hamilton

« Je suis complètement dégoûté, c'est incroyable, a regretté Rosberg, 4e alors qu'il menait la danse à quelques kilomètres de la fin. J'étais sûr de gagner cette course et je l'ai perdue au dernier tour (...) C'était très intense. Nous étions en bataille, j'étais un peu en difficulté à cause de mes freins qui ont surchauffé et mes pneus se dégradaient. Lewis a eu une opportunité. J'avais bon espoir de pouvoir me défendre, j'étais à l'intérieur et je suis sorti un peu large mais c'est à moi de donner le ton dans cette situation. J'étais un peu surpris que Lewis tourne vers l'intérieur et provoque l'accrochage. »


Rosberg fautif pour Lauda

Un point de vue que ne partage visiblement Niki Lauda, le président non-exécutif de Mercedes.  « Nico avait un problème, c'est clair. Mais pourquoi se sont-ils touchés après, je ne le sais pas (...) Cela n'aurait pas dû arriver. Il avait un problème de freins mais je crois que c'est à cause de Nico s'ils se sont touchés après. » S'il se garde de désigner un coupable, Toto Wolff, l'autre patron des Flèches d'Argent, a jugé l'accrochage comme étant « complètement stupide (...) Nous étions à la limite au niveau des freins, si ce n'est pire. Ne nous pouvions pas le dire aux pilotes (...) Qu'ils se soient accrochés tous les deux est très contrariant. Cela aurait facilement pu être un double abandon. »


Hamilton « là pour gagner »

De son côté, Lewis Hamilton ne semblait pas accabler par les remords après avoir franchi le drapeau à damiers en vainqueur. Le Britannique, hué par le public autrichien sur le podium, a clairement affirmé qu'il était « là pour gagner (…) Nico a commis une erreur au premier virage et j'ai pu prendre l'extérieur au virage n°2. Mais il a ensuite bloqué sa roue et il m'a percuté. Je crois qu'il avait un problème avec ses freins. » Reste à savoir qu'elle sera la suite de ce nouvel incident entre les deux pilotes des Flèches d'Argent qui se sont donc accrochés pour la deuxième fois de la saison après un crash et un double-abandon au départ du Grand Prix d'Espagne, en mai dernier.


Nico Rosberg et Marc Marquez en compétition de Motocross