F1 - GP d'Espagne : Fernando Alonso, l'optimiste

Voir le site Automoto

Vettel Alonso GP F1 Etats-Unis 2012
Par Gwendoline NATALI|Ecrit pour TF1|2013-05-09T15:26:00.000Z, mis à jour 2013-05-09T17:36:00.000Z

Après un début de saison en demi-teinte, Fernando Alonso n'abdique pas. Bien au contraire, le pilote Ferrari croit toujours au titre de champion du monde. Après une huitième place à Bahreïn, l'Espagnol va tenter de renouer avec la victoire à Barcelone, sur une piste qui l'affectionne tout particulièrement.

Battu de trois points la saison dernière par Sebastian Vettel, Fernando Alonso n'a pas l'intention de louper une nouvelle fois sa chance. Le pilote Ferrari l'affirme : il croit toujours au titre de champion du Monde de F1.

Satisfait du début de saison

Depuis le début de la saison, Fernando Alonso connaît des résultats en dent de scie. Deuxième lors du premier Grand Prix en Australie, le pilote Ferrari s'est imposé en Chine sur le circuit de Shanghai. Mais l'Espagnol a également dû abandonner en Malaisie et reste sur une décevante huitième place à Bahreïn. Pas de quoi entamer le moral de double champion du monde qui se veut positif : « L'année dernière nous avions une seconde et demi de retard sur les meilleures monoplaces. Cette année, nous sommes parvenus à finir deux courses sans problème avec une deuxième et une première place ».

« Restons optimistes »

A 31 ans, Fernando Alonso ne cache pas son envie de ravir sa troisième couronne mondiale. Malgré une actuelle quatrième place au classement des pilotes, l'Espagnol ne s'avoue pas vaincu. Au contraire, il croit plus que jamais en ses chances : « C'est vrai que nous avons pas mal de points de retard (ndlr :30) mais la saison est longue. Nous l'avons vu la saison dernière avec Sebastian qui nous a doublé malgré notre avance. Tant que nous avons moins de 75-80 points de retard, nous restons optimistes ».

Déjà six podiums à Barcelone

Quoi de mieux que le GP d'Espagne pour lancer définitivement sa saison. Et nul doute que sur ses terres, le Taureau des Asturies aura à cœur de bien faire. Ce circuit de Barcelone réussit d'ailleurs plutôt bien à Fernando Alonso qui a signé six podiums dont une victoire en 2006. « C'est une piste plus ou moins normale. Il faudra juste trouver le bon compromis » a confirmé le pilote Ferrari.

F1 Essais Barcelone 2013 - Alonso Ferrari