Dans l'actualité récente

F1 - GP de Bahreïn : Vettel de main de maître

Voir le site Automoto

F1 2013 GP Bahrein Vettel Grosjean
Par Francois TOUMINET|Ecrit pour TF1|2013-04-21T13:31:00.000Z, mis à jour 2013-04-21T22:02:16.000Z

Le champion du monde en titre, Sebastian Vettel (Red Bull), a donné la leçon ce dimanche sur le circuit de Barheïn. L'Allemand s'est imposé devant les deux Lotus de Kimi Räikkönen et Romain Grosjean.

L'Allemand Vettel a remporté son deuxième Grand Prix de la saison et reste aux commandes du championnat.


Vettel de bout en bout

Le triple champion du monde en titre (Red Bull), deuxième sur la grille de départ, aura mis trois tours avant de s'emparer de la première place. Il ne l'a plus jamais lâchée par la suite mettant à exécution une stratégie soigneusement planifiée avant la course. Trois arrêts aux stands, sans aucun souci, et aucune erreur en piste, alors que derrière lui la bataille faisait rage pour aller chercher les places d'honneur. De quoi afficher un sourire éclatant une fois le drapeau à damier dépassé. "C'était une course fantastique, un sans-faute de toute l'équipe du début à la fin, a reconnu l'Allemand. J'ai fait attention aux pneus, mais j'étais très rapide, de mieux en mieux au fil des tours, et j'ai pu attaquer quand je le voulais."


Grosjean et Lotus sous leur meilleur jour

Outre Vettel et sa Red Bull, l'autre grand gagnant de cette course disputée dans le désert de Bahreïn est l'écurie Lotus. Placés respectivement aux 8e et 11e place sur la grille, le Finlandais Kimi Raïkkönen et le Français Romain Grosjean complètent le podium de ce quatrième Grand Prix de la saison. Ils permettent surtout à Lotus de s'emparer de la deuxième place au classement des constructeurs. Si le Finlandais a réussi à tenir sa stratégie à deux arrêts jusqu'au bout, son coéquipier a lui dû batailler avec plusieurs autres pilotes, notamment Paul di Resta (Force India, 4e), pour aller chercher le quatrième podium de sa carrière. Un résultat à même de redonner des couleurs au Français en difficulté depuis le début de la saison.


Alonso à la peine

Une course tranquille pour Vettel donc et heureuse pour les Lotus. On ne peut pas en dire autant pour tous les autres candidats au titre. C'est notamment le cas d'Alonso au volant de sa Ferrari, mise à mal dès le début de course lorsque le DRS s'est bloqué en position ouverte. L'Espagnol (8e) a dû passer deux fois aux stands en deux tours, et a dit adieu à ses espoirs de victoire et de podium. Hamilton (Mercedes), 5e, ou encore Button (McLaren), 10e, n'ont guère plus été à la fête.


Prochain rendez-vous avec la F1 dans trois semaines pour le Grand Prix de Catalogne.