F1 - GP de Belgique 2016 : 55 places de pénalité pour Hamilton après les EL3

Voir le site Automoto

Lewis Hamilton (Mercedes)
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2016-08-27T10:31:59.421Z, mis à jour 2016-08-27T10:40:39.476Z

Le triple champion du monde britannique est assuré de partir bon dernier du Grand Prix de Belgique au volant de sa Mercedes à l'issue des essais libres 3 qui ont été dominés par la Ferrari de Kimi Räikkönen.

55 places de pénalité. Même deux grilles de départ entières ne suffiraient pas à pour placer la Mercedes n°44 de Lewis Hamilton. Le triple champion du monde britannique a vu son équipe changer d'autres composants de son moteur lors des essais libres 3 du Grand Prix de Belgique qui se sont déroulés ce samedi à Spa-Francorchamps et qui ont été dominés par la Ferrari de Kimi Räikkönen.

Vidéo bonus - Le garage de Lewis Hamilton


Hamilton quand même devant Rosberg

Après avoir déjà monté plusieurs nouvelles pièces lors des deux premières sessions de tests, l'écurie teutonne a placé dans la Flèche d'Argent de son pilote britannique un sixième monteur à combustion, un sixième MGU-K, un huitième MGU-H et un huitième turbo. Rien que ça ! Pas de quoi affoler le natif de Stevenage qui a malgré tout claqué le 5e temps, un dixième devant son coéquipier et rival pour le titre, Nico Rosberg, seulement 7e.



Mercedes en difficulté, la concurrence est là

Car qu'on se le dise : Mercedes pourrait bien avoir plus de concurrence ce week-end. Très en verve ce matin, Kimi Räikkönen a placé sa Ferrari en haut de la feuille des temps avec un chrono de 1'47.974. Le Finlandais, toujours très à l'aise sur le tracé belge, a impressionné, tout comme Daniel Ricciardo (Red Bull) et Sebastian Vettel (Ferrari), les autres hommes du top 3. Auteur du meilleur temps la veille, Max Verstappen (Red Bull) a été plus malchanceux ce samedi avec un problème au niveau de sa boîte de vitesse qui l'a contraint à tout stopper après seulement deux tours.

A noter également 20e place du Français Esteban Ocon (Manor), une seconde quand même derrière son coéquipier Pascal Wehrlein. Ce dernier s'est d'ailleurs fait une belle frayeur, la faute à une manœuvre très dangereuse d'Esteban Gutiérrez à la sortie du Raidillon, ce qui pourrait valoir au Mexicain une pénalité avant les qualifications. Ces dernières auront d'ailleurs lieu ce samedi après-midi à partir de 14h, heure française.


Insolite : quand Hamilton déconcentre Rosberg au volant...