F1 - GP de Belgique 2016 : Rosberg s'impose au terme d'une course folle

Voir le site Automoto

Nico Rosberg (Mercedes)
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2016-08-28T13:57:23.442Z, mis à jour 2016-08-28T14:02:14.107Z

Au volant de sa Mercedes, Nico Rosberg a dominé le Grand Prix de Belgique marqué par un départ sulfureux de Max Verstappen, un accrochage entre les deux Ferrari et un accident spectaculaire pour la Renault de Kevin Magnussen.

Quelle rentrée des classes ! Treizième de la saison 2016 de Formule 1, le Grand Prix de Belgique sonne aussi la fin de la trêve estivale. Et c'est sous un soleil de plomb que les pilotes ont disputé une course folle sur le circuit de Spa-Francorchamps avec comme point final une victoire pour Nico Rosberg.

F1 : Le Top 10 des records de victoires en Grand Prix


Départ raté et manoeuvre dangereuse pour Verstappen

Parti en pole position, le pilote de la Mercedes n°6 a parfaitement su s'extirper de son emplacement sur la grille de départ, contrairement à Max Verstappen qui l'accompagnait en première ligne. Le pilote Red Bull, auteur d'un envol extrêmement moyen, a bien tenté de limiter les dégâts et reprendre son bien mais a de nouveau tenté une manœuvre très risquée pour y parvenir.


Les conséquences ne sont pas fait attendre puisque les Ferrari de Kimi Räikkönen et Sebastien Vettel se sont accrochés pour éviter la torpille néerlandaise qui a perdu un bout de son aileron arrière dans la bataille. Un incident qui sera très rapidement éclipsé par la Renault de Kevin Magnussen quelques tours plus tard.


Gros crash pour Magnussen

Alors qu'il sortait du Raidillon de l'Eau Rouge au 6e tour, le pilote danois a subitement perdu le contrôle de sa monoplace. Très spectaculaire, cet accident a d'abord provoqué l'entrée de la voiture de sécurité pour nettoyer les débris puis l'interruption de la course par un drapeau rouge pour réparer les rails de sécurité. De son côté, le pensionnaire de la machine n°20 s'est rendu au centre médicale à cause d'une douleur à la cheville gauche.


Sans Kevin Magnussen mais également sans Jenson Button, Carlos Sainz, Marcus Ericsson ou encore Pascal Wehrlein, tous victimes des premiers tours agités de ce Grand Prix de Belgique, la course a finalement repris ses droits, laissant encore quelques explications musclées entre les Ferrari et Max Verstappen au milieu du peloton. Partis en fond de grille, Lewis Hamilton et Fernando Alonso ont quant eux parfaitement gérer tous ces événements puisque la Mercedes frappée du n°44 a terminé troisième, derrière la Red Bull de Daniel Ricciardo, tandis que la McLaren-Honda de l'Espagnol est remontée jusqu'au 7e rang.


Devant, Nico Rosberg a dominé son sujet sans la moindre difficulté, remportant la 20e victoire de sa carrière. Un 6e succès cette saison qui le rapproche de son partenaire de garage et rival pour le titre, Lewis Hamilton, au classement des pilotes. Le Britannique compte désormais 9 points d’avance sur son équipier allemand, à huit manches de la fin d'une saison qui n'a pas fini de réserver son lot de surprises.