F1- GP de Belgique 2016 : Rosberg en pole position, Hamilton éliminé en Q1

Voir le site Automoto

Nico Rosberg (Mercedes)
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2016-08-27T13:19:21.160Z, mis à jour 2016-08-27T13:24:46.802Z

L'Allemand Nico Rosberg a signé la 28e pole position de sa carrière sur le tracé de Spa-Francorchamps et dispose d'une belle option sur la victoire alors que son coéquipier Lewis Hamilton partira en queue de peloton.

Comme une évidence. En retrait lors des essais libres du Grand Prix de Belgique, 13e manche de la saison 2016 de Formule 1, Mercedes a encore frappé au moment où il le fallait et verra l'une de ses deux machines s'élancer en pole position dimanche grâce à Nico Rosberg.

F1 : Le Top 10 des records de victoires en Grand Prix


Rosberg au bon moment

Meilleur temps des essais libres 1, le pensionnaire de la Flèche d'Argent n°6 s'est ensuite contenté des 6e et 7e temps lors des deux autres sessions de tests. Toujours derrière en Q1, l'Allemand est finalement sorti de sa boîte en Q2 en étant le premier pilote à tourner en 1 minute et 46 secondes ce week-end. Puis, en Q3, l'ex-leader du Mondial a achevé son œuvre en 1'46.744, devançant de très peu Max Verstappen (Red Bull), Kimi Räikkönen (Ferrari), Sebastian Vettel (Ferrari) et Daniel Ricciardo (Red Bull). De quoi promettre une belle lute ce dimanche en course.


Hamilton, un petit tour et puis s'en va...

Loin d'être à la fête depuis le début du week-end, Lewis Hamilton s'est quant à lui contenté d'un seul tour chronométré en Q1 avec un temps modeste de 1'50.033. Pénalisé de 55 places sur la grille de départ pour avoir renouvelé ses composants moteur à trois reprises ce week-end, le triple champion du monde britannique n'a pas précisé s'il s’élancerait des stands ou non. Ce qui est sûr, c'est qu'il entend bien remonter à l'avant du peloton pour limiter les dégâts au championnat.


La malchance d'Alonso

A l'instar de son ancien partenaire de garage, Fernando Alonso vit lui aussi un Grand Prix de Belgique très particulier. Déjà pénalisé, le pilote de la McLaren-Honda n°14 a été contraint de s'immobiliser dans le Raidillon et n'a donc pu signer le moindre chrono. Un coup dur pour l'Espagnol, qui doit déjà partir en fond de grille après une pénalité moteur de 35 places. Au rayon des sanctions, Esteban Gutiérrez (Haas) a lui aussi été puni après sa manœuvre dangereuse sur Pascal Wehrlein lors des EL3 (Manor).


A noter également la 17e position d'Esteban Occon (Manor) sur la grille de départ (pénalités comprises). Le Français se montre solide pour ce premier week-end de Grand Prix dans l'élite du sport automobile, même si son partenaire de garage garde une longueur d'avance.


Le départ de la course sera donné ce dimanche à 14h, heure française.

Insolite : quand Rosberg, Hülkenberg et Wehrlein s'entraîne... en camion Mercedes