Dans l'actualité récente

F1 - GP de Hongrie 2015 : Hamilton "incroyablement heureux" après sa pole

Voir le site Automoto

Lewis Hamilton (Mercedes F1 - 2015)
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2015-07-25T16:03:07.042Z, mis à jour 2015-07-25T16:03:08.387Z

Auteur d'une pole position remarquable lors des qualifications du GP de Hongrie, Lewis Hamilton (Mercedes) est heureux du comportement de son auto mais ne crie pas encore victoire.

Il a beau avoir réalisé une pole position remarquable ce samedi 25 juillet et écrasé la concurrence en qualifications une neuvième fois sur dix Grands Prix cette saison, Lewis Hamilton n'en reste pas moins un éternel insatisfait. Alors qu'il s'élancera de la première place ce dimanche pour remporter son cinquième Grand Prix de Hongrie, le Britannique a admis que le plus dur restait à faire, même si le déroulé des évènements lui a paru parfait jusqu'à présent. 

Hamilton : « Encore du travail pour la course »

« C'est un bon week-end pour l'instant », a résumé le champion du monde en titre en conférence de presse. Avant de poursuivre : « Le travail n'est jamais terminé le samedi, il en reste encore beaucoup demain, mais je suis incroyablement heureux du week-end pour l'instant. Je ne me rappelle pas d'avoir fait mieux auparavant. La course est très difficile mentalement et mécaniquement pour les voitures. Je suis confiant en mon équipe et ma voiture quand même ».


Rosberg : « Je n'ai pas trouvé le rythme »

En difficulté depuis le début de ce week-end hongrois, Nico Rosberg n'avait pas la tête des bons jours à l'issue des qualifications. Contrairement à son coéquipier, le pilote allemand de la Flèche d'Argent n°6 n'est jamais parvenu à trouver l'exploitation parfaite de son auto. « Je n'ai pas d'explication, tout s'est passé comme prévu, mais je n'ai pas trouvé le rythme. On fait le yo-yo depuis le début du week-end, sans vraiment de raison », a pesté le vice-champion du monde 2014. 

Vettel : « Content d'avoir trouvé la bonne direction »

Quant à Sebastian Vettel, troisième des qualifications après des essais libres difficiles, la satisfaction était de mise en conférence de presse. « Nous avions eu une journée difficile hier, j'ai eu du mal à sentir l'auto, mais je suis content d'avoir trouvé une bonne direction pour aujourd’hui », s'est-il félicité. « La voiture n'a cessé de s'améliorer en qualifications, donc on peut vraiment être très content de tout cela après un départ difficile ce week-end »

Pour rappel, la course se disputera ce dimanche 26 juillet et démarrera à 14h00, heure française.