F1 - GP de Monaco 2014 : 2e succès consécutif en principauté pour Rosberg

Voir le site Automoto

F1 2014 - GP de Monaco - Nico Rosberg
Par Stéphanie OLIVERO|Ecrit pour TF1|2014-05-25T14:14:00.000Z, mis à jour 2014-05-25T21:28:11.000Z

Nico Rosberg a décroché ce dimanche son 2e succès consécutif au Grand-Prix de Monaco, 6e épreuve du Championnat du Monde de Formule 1; une victoire d'autant plus importante pour le pilote Mercedes qu'elle lui permet de repasser en tête au classement général. Le résidant monégasque, qui a mené la course de bout en bout, devance à l'arrivée son coéquipier Lewis Hamilton et l'Australien Daniel Ricciardo : même tiercé donc qu'au départ.

Les deux pilotes du team Mercedes, séparés par trois points en tête du Championnat du Monde de Formule 1, n'avaient l'intention de se faire aucun cadeau pour cette 6e épreuve du calendrier, qui se tenait ce week-end à Monaco... qui plus est après cet épisode des qualifications.

Tension chez Mercedes
Nico Rosberg face à Lewis Hamilton... l'ambiance promettait d'être électrique ce dimanche au départ du Grand-Prix de Monaco entre les deux pilotes du team Mercedes : le Britannique, qui venait tout juste de se hisser en tête du Championnat, reprochait à son dauphin d'avoir volontairement raté son freinage au Massenet durant les qualifications, pour l'empêcher d'aller chercher la pole position. Des accusations démenties par le principal concerné et par la direction de course, qui avait décidé de classer sans suite l'investigation ouverte. Nico Rosberg occupait donc bien la première place sur la grille de départ devant Lewis Hamilton à 14h : une position idéale pour empocher une 2e victoire consécutive en principauté (où il a élu domicile depuis quelques années) sachant qu'il est particulièrement difficile de doubler sur ce tracé.


Départ réussi pour Rosberg, moins pour Perez...
Nico Rosberg, auteur d'un parfait envol, parvient à conserver sa position devant Lewis Hamilton au premier virage. Mais la bonne opération est signée Kimi Raikkonen. Le Finlandais gagne en effet deux places au départ pour se retrouver dans la roue de Sebastian Vettel, qui avait lui-même pris l'ascendant sur son coéquipier à l'entrée de Ste Devote. Tout s'accélère soudainement avec l'entrée en piste du safety-car ; Sergio Perez étant parti en tête-à-queue dans l'épingle du Loews. Au restart, les Mercedes s'envolent en tête avec dans l'ordre Rosberg devant Hamilton tandis que Sebastian Vettel qui occupait pourtant la 3e place, rétrograde étrangement. Le Champion du Monde Allemand, en proie à des problème d'ERS ce samedi, rentre aux stands et en ressort avec plus d'un tour sur les leaders avant de finalement s'immobiliser à hauteur de la nouvelle chicane. Fin de course pour l'Allemand du team Red Bull: il est le 3e pilote à abandonner en à peine huit tours, après Sergio Perez, Pastor Maldonado et bientôt Daniil Kvyat.


Rosberg et Hamilton au coude à coude, loin devant
Mais alors que Nico Rosberg s'était forgé un tout petit écart (à peine supérieur à la seconde) tout va être à refaire pour le pilote Allemand avec l'arrivée d'une seconde voiture de sécurité ; une neutralisation survenue en raison de cette erreur commise par Adrian Sutil, venu percuter le rail à la sortie du tunnel. Tous les pilotes en profitent alors pour effectuer leur arrêt ; les positions resteront d'ailleurs inchangé jusqu'à ce nouveau coup de théâtre... Kimi Raikkonen, qui occupait la 3e place, rentre une 2e fois aux stands. Motif invoqué par la Scuderia : une touchette avec une Marussia. Résultat le Finlandais dégringole au classement, ce qui fait les affaires de Daniel Ricciardo. L'Australien récupère sa position de départ devant Fernando Alonso et Felipe Massa. La course reprend alors ses droits. Une fois de plus Nico Rosberg conserve l'avantage au départ mais l'Allemand reste sous pression de son coéquipier, situé à tout juste quelques dixièmes, seul pilote parvenu à le suivre. Côté tricolores, Jean-Eric Vergne qui, du haut de sa 7e place, était le premier des trois Français, écope d'une pénalité pour être ressorti sous le nez de Kevin Magnussen.

2e victoire consécutive pour Rosberg en principauté
Et ses ennuis ne vont pas s'arrêter là puisque le pilote de la Scuderia Toro Rosso va être victime d'une casse moteur au 52e tour. Même sort pour Valtteri Bottas cinq boucles plus tard tandis qu'Esteban Gutierrez est contraint à l'abandon suite à un tête-à-queue au virage de la Rascasse. Aucune ombre au tableau en revanche pour le leader Nico Rosberg, qui finit même par lâcher son premier poursuivant Lewis Hamilton. Le Britannique concède en effet beaucoup de terrain, à tel point qu'il voit revenir Daniel Ricciardo en fin de course. Le Champion du Monde 2008 s'efforce alors de fermer toutes les portes pour sauver sa 2e place, ce qu'il parviendra à faire. Au final Nico Rosberg s'impose donc devant Lewis Hamilton et Daniel Ricciardo : une 2e victoire en principauté, la 2e également cette année, qui lui permet de récupérer la tête du Championnat et pour cause ! Nico Rosberg, qui pointait à trois longueurs de son coéquipier avant cette épreuve, inscrit 25 points contre 18 pour Lewis Hamilton. Fernando Alonso échoue au pied du podium devant Nico Hulkenberg, Jenson Button et Felipe Massa. Bonne surprise côté Français puisque Jules Bianchi, classé 9e derrière son compatriote Romain Grosjean, inscrit ses premiers points au volant de sa très modeste Marussia ; les tricolores ayant notamment bénéficié de l'accrochage entre Kimi Raikkonen et Kévin Mangussen, qui complète le top 10.

Prochaine épreuve dans deux semaines au Canada.