Dans l'actualité récente

F1 - GP de Monaco 2014 : Rosberg plaide non coupable

Voir le site Automoto

F1 2014 - GP de Monaco - Nico Rosberg
Par Stéphanie OLIVERO|Ecrit pour TF1|2014-05-24T17:40:00.000Z, mis à jour 2014-05-24T17:48:31.000Z

Nico Rosberg partira ce dimanche en pole position du Grand-Prix de Monaco. Domicilié en principauté et vainqueur de la dernière édition, l'Allemand ne pouvait pas rêver mieux, selon ces propres termes prononcés en fin de qualifications. Le pilote Mercedes s'est également défendu d'avoir provoqué un drapeau jaune dans les derniers instants de la séance, empêchant toute amélioration de son adversaire et coéquipier Lewis Hamilton.

L'investigation, menée par la direction de course après les essais qualificatifs, a acquitté Nico Rosberg. Le pilote Allemand, qui était en effet accusé d'avoir gêné son coéquipier Lewis Hamilton dans son dernier tour lancé, peut donc savourer sa pole position avant peut-être de rééditer sa victoire de l'an passé... car celui qui part en tête sur un circuit aussi étroit que Monaco possède un sérieux avantage.

Ambiance électrique garantie au départ
Nico Rosberg s'est offert ce samedi à Monaco la 6e pole position de sa carrière, la 2e cette année. Une pole position d'autant plus important qu'il réside en principauté et qu'il s'y était imposé l'an dernier. Pourtant l'Allemand a bien failli être sanctionné. En cause : ce freinage raté à Mirabeau ayant provoqué un drapeau jaune quelque peu synonyme de fin de séance puisqu'aucun autre pilote ne sera alors en mesure d'améliorer... y compris son coéquipier et plus sérieux adversaire Lewis Hamilton. Après les qualifications, Nico Rosberg a néanmoins tenu à se défaire de toute responsabilité : « J'aurai préféré terminer cette séance autrement. La piste allait en s'améliorant, je savais pertinemment qu'on pouvait battre mon chrono mais je ne l'ai pas fait exprès. Je suis désolé pour Lewis. Je ne savais pas à quel endroit du circuit il était exactement à ce moment-là [...] Quoiqu'il en soit je suis très content du boulot abattu. Etre en pole à la maison, je ne pouvais pas rêver mieux. »

Une course particulièrement longue
Nico Rosberg, qui avait fait l'objet d'une investigation avant d'être ‘relaxé', s'attend à une course particulièrement exigeante même s'il sait qu'il possède un petit avantage en étant premier sur la ligne de départ ; un point fatidique de la course qui constituait d'ailleurs un de ses points faibles jusqu'à présent, qu'il s'est efforcé de travailler : « La course promet d'être très longue demain. Nous ne savons pas encore si elle sera disputée sur le sec mais j'ai la meilleure place sur la grille. A moi de prendre un bon départ. C'était ma faiblesse jusqu'à présent. Nous avons pas mal travaillé depuis donc je suis davantage confiant. Nous devrons tâcher de préserver nos pneus sur circuit exigent qu'est Monaco. »

La course comptera demain 78 tours avec une première ligne 100% Mercedes.