F1 - GP de Russie 2016 : sans bataille, Rosberg signe la pole

Voir le site Automoto

ChStxtoXEAEkW36 large jpg
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2016-04-30T13:27:26.257Z, mis à jour 2016-04-30T13:27:27.676Z

Profitant d'un Lewis Hamilton touché par un pépin mécanique, Nico Rosberg (Mercedes) a signé une deuxième pole consécutive à Sotchi.

« A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire » : une fois encore débarrassé de son coéquipier pas verni avec sa mécanique, Nico Rosberg a signé une deuxième pole position consécutive cette saison, la 24ème de sa carrière. Il partira dimanche devant la Williams de Valtteri Bottas.

Q1 : les Renault encore éliminées Les Renault n’y arrivent toujours pas…

Comme d'habitude, l’écurie française a échoué à s’immiscer dans la Q2. Ses deux monoplaces s’élanceront aux côtés des Manor et des Sauber dans le fond de la grille. Devant, on a - déjà - eu droit à une belle bataille de chronos entre Lewis Hamilton et Nico Rosberg, avec un avantage dans les deux premiers secteurs pour l’Anglais.

Q2 : un temps canon pour Rosberg

Battu par Lewis Hamilton en Q1, Nico Rosberg a répondu en Q2 avec un impressionnant 1:35.337. Soit de quoi se mettre à l’abri jusqu’à la Q3. Déception, en revanche, pour Romain Grosjean. Comme son coéquipier, le Français n’a rien pu faire et, au volant d'une voiture qu’il ne comprend plus, Romain Grosjean s’attend à une course difficile dimanche. Les McLaren, aussi, ne verront pas la Q3, à l’instar de Carlos Sainz (Toro Rosso) et Nico Hulkenberg (Force India).

Q3 : un problème pour

Lewis Hamilton Lewis Hamilton doit se dire qu’il est maudit en ce début de saison 2016. Un problème avec l’unité de puissance de sa Mercedes a privé le triple champion du monde de la Q3. On aurait pu avoir un duel dantesque entre les deux Flèches d’Argent mais, à la place, on a eu un Nico Rosberg n’ayant pas besoin de forcer son talent pour signer une deuxième pole consécutive après celle obtenue à Sotchi. Son Grand Prix s’annonce des plus tranquilles puisque Sebastian Vettel, deuxième temps à l’issue des qualifications, doit reculer de cinq places sur la grille et que Kimi Räikkönen s’est loupé dans le dernier virage pour l’accompagner sur la première ligne.

Dimanche, c’est aux côtés de Valtteri Bottas qu’il s’élancera pour glaner un septième succès de rang et définitivement assommer la concurrence. Dixième, Lewis Hamilton est condamné à l’exploit et à une énième remontée fantastique.