F1 - GP de Russie 2016 : les excuses de Daniil Kvyat à Sebastian Vettel

Voir le site Automoto

Sebastian Vettel abandonne à Sotchi
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2016-05-01T15:37:34.143Z, mis à jour 2016-05-01T15:37:35.165Z

Daniil Kvyat (Red Bull) a ruiné la course de Sebastian Vettel (Ferrari) en le percutant deux fois après le départ. Le Russe assume sa responsabilité.

Déjà coupable de s’être accroché avec Sebastian Vettel il y a quinze jours, en Chine, Daniil Kvyat a remis cela et cette fois a même ruiné la course du pilote Allemand. Il assume sa responsabilité et a tenu à s’excuser.

« C’est probablement le départ le plus bordélique de ma carrière »

Daniil Kvyat a logiquement rendu des comptes au paddock après sa double erreur, au virage 2 puis au 3, à Sotchi. Car elle a entraîné l’abandon de Sebastian Vettel, qui aurait sans doute eu sa place sur le podium. « C’était le bordel au départ et je ne m’attendais pas à ce qu’il ralentisse autant. J’ai essayé d’appuyer sur les freins; les roues arrières se sont bloquées et le premier contact est venu de là. Pour le second contact, il a juste ralenti, je ne voyais rien et je n’ai pas eu le temps de réagir. Tout ce bordel est venu de moi bien sûr… cela n’est pas terrible mais ce sont des choses qui arrivent. C’est probablement le départ le plus bordélique de ma carrière. Je vais apprendre de ça et, bien sûr, je tiens à m’excuser auprès de toutes les personnes impliquées. Avec Vettel et Ricciardo, je pense que nous allons parler, c’est tout ce que nous pouvons faire. Tout le monde va me tomber dessus, mais c’est comme ça. »

« J’ai été chanceux… »

On a entendu Sebastian Vettel prononcer tous les jurons qu’il pouvait une fois que sa Ferrari avait tapé le rail. Furieux après être sorti de sa monoplace, il s’est lui-même conduit jusqu’au paddock en prenant la place du conducteur du scooter. A l’arrivée, il était plutôt surpris, « J’ai été très touché, et je suis chanceux de ne pas perdre le contrôle et d’être à nouveau touché pour partir en tête en queue vers la barrière. Ce sont des choses qui arrivent - je ne pouvais rien faire d’autre. Je pense qu’il y avait assez de dégât pour voir que je ne pouvais pas continuer. Si quelqu’un doit parler, je pense que c’est lui [Kvyat]… »

« Une erreur de Daniil »

Sebastian Vettel est logiquement allé voir Christian Horner, son ancien team principal, durant la course. Le patron de l’écurie Red Bull a dû lui faire les courbettes, « Seb était très frustré. Tout ce que je pouvais faire c’est m’excuser, car, cette semaine, tout était de la faute de Daniil. Je pense qu’il sait ce qu’il s’est passé. Il a mal jugé au premier virage, a tapé dans Sebastian qui a tapé dans Daniel. D’un point de vue de l’équipe, cela a ruiné notre course car nous aurions pu marquer de gros points. Les émotions montent vite avec ces mecs-là, dans sa course à domicile, il a sans doute voulu aller trop vite. » Sauf que, maintenant, Vettel est à 67 points de Rosberg au classement...