F1 - GP de Singapour 2013 : Vettel intouchable

Voir le site Automoto

Sebastian Vettel (Red Bull) sur le podium après sa victoire au GP F1 de Singapour 2013
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2013-09-23T07:20:00.000Z, mis à jour 2013-09-23T07:34:39.000Z

Pilote le plus rapide de tout le week-end, Sebastian Vettel (Red Bull) n'a fait qu'une bouchée de ce Grand Prix nocturne de Singapour, avec une avance considérable sur Fernando Alonso (Ferrari) et Kimi Räikkönen (Lotus).

Avec cette septième victoire de la saison, Sebastian Vettel porte son avance à 60 points sur Fernando Alonso.


Inarrêtable
Meilleur temps aux essais libres 2 et 3, pole position en qualifications, et fort de deux victoires à Spa et Monza, Sebastian Vettel partait premier de ce Grand Prix de Singapour avec une énorme confiance et de loin en favori.


Dès les premiers tours, l'Allemand confirme avec une avance de 9 secondes après une dizaine de tours, que limitent Nico Rosberg et Fernando Alonso, auteur d'un départ canon. Les écarts stagnent jusqu'à la voiture de sécurité - tradition du GP de Singapour - causée au 23è tour par Daniel Ricciardo accidentant sa Toro Rosso, ramenant les concurrents dans les roues du pilote Red Bull.


Mais une fois relâché, Vettel ne sera plus rattrapé, ni même à vue de ses poursuivants. Pendant ce temps, déception pour Romain Grosjean abandonnant sur problème mécanique, et un nouvel accident de Paul di Resta (Force India) ne menacera pas l'échappée de Vettel, franchissant la ligne d'arrivée avec 32 secondes d'avance sur Fernando Alonso.


L'envolée au classement
Sebastian Vettel remporte ainsi sa septième victoire de l'année (troisième consécutive), la 41ème de sa carrière et porte son avance au championnat à 60 points sur Alonso et 96 sur Hamilton, terminant 5è. Sur le podium, Kimi Räikkönen accompagne les deux leaders du classement, et revient de loin après sa 13è position au départ.


Seule ombre au tableau pour Red Bull, l'abandon de Mark Webber dans l'avant-dernier tour, alors quatrième, sorti de sa Red Bull en flammes et qui sera ramené aux stands par Alonso pour une belle image de fin de Grand Prix (voir ci-dessous). Une image ternie cependant par une sanction infligée à l'Australien pour avoir marché sur la piste sans autorisation : il partira avec 10 places de pénalité au prochain Grand Prix de Corée.

Mark Webber sur la Ferrari de Fernando Alonso au GP F1 Singapour 2013