F1 - GP de Singapour 2016 : ravi d’être en première ligne, Ricciardo félicite Rosberg

Voir le site Automoto

Capture d’écran 2016 09 18 à 12 13 33
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2016-09-18T10:14:33.633Z, mis à jour 2016-09-18T10:14:34.591Z

Daniel Ricciardo (Red Bull) est content de partir derrière Nico Rosberg à Singapour. Avec une stratégie décalée et une voiture bien réglée, il a une carte à jouer.

Comme à Monaco, Daniel Ricciardo pensait que sa Red Bull pouvait le hisser en pole position à Singapour. Après les qualifications, il doit se contenter de la deuxième place, derrière un Nico Rosberg (Mercedes) stratosphérique.

« Je suis ravi de cette première ligne »

Daniel Ricciardo perd rarement son grand sourire, surtout quand il parvient à s’intercaler entre les Mercedes lors de l’exercice des qualifications, l’apanage de Nico Rosberg et de Lewis Hamilton cette saison (sauf à Monaco). L’Australien a concédé une demi-seconde à l’Allemand en Q3 mais il s’élancera à ses côtés à l’extinction des feux. « Je suis ravi de cette première ligne. Nous avons bien réglé la voiture et le tour était propre, mais Nico a été incroyable et j’aurais aimé qu’il ne soit pas aussi loin. Même avec un tour parfait, je ne pense pas que nous serions allés le chercher. J’ai donc fait ce qu’il fallait et le dernier secteur était bon. J’ai gardé les pneus en excellente condition et c’est important. C’était l’une de nos faiblesses au début du week-end et je suis content d’en être sorti. »

En super tendres au départ

Les Red Bull vont tenter un pari au départ de la course : une stratégie avec un premier relais en super tendres alors que les autres pilotes du top 10 ont choisi les ultra tendres, théoriquement moins résistants. « Nous avions fait ça à Monaco mais, à cause de la pluie, nous n’avons pas pu voir si cela fonctionnait. Si nous prenons un bon départ, je pense que nous pourrons contrôler la situation mais la course est imprévisible. Il y a toujours des accident et des safety cars, ce ne sera pas de tout repos, mais je me sens bien et je suis prêt à partir. Je suis excité. »

« Les qualifications n’ont pas été fantastiques »

Malgré un meilleur moteur que Daniel Ricciardo (il est équipé des dernières évolutions de chez Renault), Max Verstappen partira derrière son coéquipier et Lewis Hamilton. Il y avait la place pour faire mieux et le Néerlandais n’était pas content de sa performance, « les qualifications n’ont pas été fantastiques et je suis déçu de ma position de départ. La voiture a été bonne tout le week-end durant les essais, j’étais très à l’aise mais cela n’a pas fonctionné lors des qualifications. J’ai rencontré des difficultés à chauffer les pneus à l’avant et l’équilibre n’était pas bon. » Toutefois, il promet de se racheter dimanche.