F1 - GP des Etats-Unis 2015 : Hamilton devient triple champion du monde

Voir le site Automoto

Lewis Hamilton (Mercedes) GP F1 États-Unis 2015
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2015-10-25T19:15:03.293Z, mis à jour 2015-10-26T09:27:14.279Z

Après l'arrêt de la pluie, c'est un Grand Prix des États-Unis très animé qui a vu de nombreux rebondissements. Dans ce spectacle, Lewis Hamilton (Mercedes) a profité d'une erreur de Rosberg à 8 tours de l'arrivée, pour obtenir un troisième titre mondial.

Après des qualifications écourtées par les pluies diluviennes, le Grand Prix des États-Unis est donné sur une piste d'Austin séchant très rapidement.



Un départ très animé

Bondissant, Lewis Hamilton arrive au niveau de Nico Rosberg au freinage, et force l'extérieur, faisant toucher les deux Mercedes. Cédant pour éviter le pire en prenant le large, l'Allemand laisse passer les Red Bull de Daniel Ricciardo et Daniil Kvyat, ainsi que NSergio Pérez (Force India).

Les Ferrari ont fait un retour significatif dès le premier tour. Sebastian Vettel parti 15è se retrouve 7ème, quand Räikkönen 18è pointe déjà 10ème. Même opération pour Jenson Button sur la McLaren, 8ème après le grabuge du premier virage. Dans ce dernier, Felipe Massa (Williams) harponne Fernando Alonso (McLaren), quand Romain Grosjean a été percuté à l'arrière, et victime d'une crevaison sur sa Lotus.



Au second tour, les deux Sauber s'accrochent, Felipe Nasr explosant son aileron avant sur la roue arrière-droite de Marcus Ericsson. Devant l'amoncellement de débris sur la piste, la voiture de sécurité virtuelle est déployée au 6ème tour, pour enlever les éléments situés sur les trajectoires idéales.

Après la fin du bridage électronique, Nico Rosberg en profite pour se défaire de Daniel Ricciardo dès le premier freinage "libre", avant d'avaler Daniil Kvyat.


Ricciardo leader au 15ème tour

Mais au 12è tour, l'attaque de Kvyat sur Rosberg échoue, laissant passer Ricciardo. L'Australien prend alors l'aspiration de la Mercedes et fait l'intérieur, prenant la seconde place. Au 14ème tour, il colle Hamilton et commence à attaquer, mais le Britannique ferme la porte. Cependant, le leader du championnat cède à la boucle suivante, prenant la tête de la course.

Pendant qu'il s'échappe, Nico Rosberg vient affronter Hamilton, qu'il dépasse au 18è tour, profitant des pneus usés de son coéquipier. L'Anglais, qui s'arrête après Rosberg et Kvyat, chaussant les pneus slick, repart derrière le Russe dans la manoeuvre, en 4ème position. Romain Grosjean, très loin derrière, abandonne.

Pendant ce temps, Kimi Räikkönen, en pneus slick, se fait surprendre par une flaque et vient percuter le mur à basse vitesse. Il se défait des protections et repart pour changer son aileron avant, mais sa course est quasiment terminée.

Rosberg reprend la tête au 23è tour

Quelques instants plus tard, Hamilton reprend l'avantage sur la Red Bull, puis Rosberg revient sur Ricciardo pour le doubler. C'est la première fois que l'Allemand prend la tête. Kvyat va concéder une autre place, ratant le freinage du premier virage pour laisser passer Vettel.

Puis deux abandons successifs interviennent au 27è tour. Kimi Räikkönen rentre aux stands victime d'une roue avant-droite abîmée pendant le contact, et Marcus Ericsson subit une perte de puissance. La Sauber s'immobilisant sur la piste, la voiture de sécurité est lâchée, neutralisant la course.


Après le nouveau départ au 34è tour, les deux Mercedes gardent leurs positions, mais derrière c'est l'agitation. Vettel fait parler la poudre en passant Kvyat, puis Riccardo pour une place provisoire sur le podium. Kvyat commet une erreur sous la pression de Verstappen et Hülkenberg, rétrogradant en 7ème place.

Encore des voitures de sécurité...

Dans ce peloton, Hülkenberg, dont la Force India avait un aileron avant abîmé, vient accrocher Daniel Ricciardo dans le premier freinage du 36è tour, cassant sa roue avant droite et venant s'arrêter quelques hectomètres plus loin pour abandonner. Si Ricciardo est sauf malgré quelques traces visibles, la voiture de sécurité virtuelle est déclenchée pour la seconde fois.


Nico Rosberg, lors de l'incident, tente l'arrêt au stand pour chausser les pneus qui le mèneront jusqu'à la fin. Lewis Hamilton ne suit pas, mais commence à déjà souffrir de ses pneus, et rattrapé par son coéquipier seulement à 6 secondes au 42è tour après avoir repassé Vettel.

Mais nouveau rebondissement, Daniil Kvyat percute violemment le mur à l'avant-dernier virage, après être parti sur la partie très humide à l'extérieur du vibreur. La voiture de sécurité est déployée, encore une fois. En parallèle, Max Verstappen (Toro Rosso) se montre au 3è rang, devant Vettel, et l'étonnant Alonso sur la McLaren au nouveau moteur Honda.


Hamilton vers le titre ?

Rosberg repasse Hamilton après la disparition de la safety car, pendant que Vettel double Verstappen sans forcer. Mais au 48è tour, Rosberg rate un freinage et laisse passer Hamilton, qui deviendrait alors champion si le classement restait intact jusqu'à l'arrivée, dans 8 tours !

Plus loin, les fous furieux de McLaren, Sainz, Maldonado et Ricciardo font le show. Button s'offre la 5ème place dans l'histoire après les manoeuvres ratées devant lui, et aspirant Alonso, le tout dans le même tour.

Hamilton sacré pour la 3è fois !

Contrôlant son avance, Lewis Hamilton peut aller courir vers le titre, pendant que le suspens continue derrière. Vettel, seul obstacle possible au Britannique, peut encore croire au duel s'il passe Rosberg, mais ne peut doubler la MErcedes avant l'arrivée.

Lewis Hamilton passe ainsi sous le drapeau à damiers en tant que triple champion du monde de Formule 1 !