F1 - GP des Etats-Unis : Alonso " ravi de ce résultat "

Voir le site Automoto

Vettel Alonso GP F1 Etats-Unis 2012
Par Thierry BOCHARD|Ecrit pour TF1|2012-11-18T23:13:00.000Z, mis à jour 2012-11-18T23:15:54.000Z

Alors que sa 3e place lui assure de pouvoir disputer le titre de Champion du Monde à Sebastian Vettel saison la semaine prochaine, Fernando Alonso s'est dit heureux à l'issue du Grand Prix des Etats-Unis. Son rival, lui, ne retient que sa 2e place alors qu'il était en tête les trois-quarts de la course.


Les humeurs des deux champions contrastaient à l'issue de la course texane : Alonso soulagé Vettel sur les nerfs.


Alonso croit en ses chances
« La partie continue dans 7 jours ! On doit faire encore mieux ! MERCI ! » voilà l'enthousiaste message laissé après le Grand Prix par Fernando Alonso sur son compte Twitter. Il s'était déjà exprimé auparavant en conférence de presse : « Je vais aller au Brésil avec une chance d'être champion. C'est ce pour quoi je me suis battu toute la saison. [...] Il faudra prendre du plaisir là-bas, et on fera les comptes à la fin ».


Il ne pouvait pas faire mieux que 3e
Le Champion du Monde 2005 et 2006 a aussi avoué qu'il n'aurait pas pu espérer mieux que sa 3e place à Austin : « Je savais que j'avais une chance de faire un bon résultat, a ajouté le pilote Ferrari. J'ai essayé de doubler le plus de pilotes possible lors du départ, et ensuite mon rythme s'est amélioré et j'ai pu rester dans le groupe de tête. Je n'avais pas les moyens de me battre avec les deux de devant, mais j'ai pu garder ceux derrière moi à distance raisonnable ».


Vettel ne parle pas du championnat pilotes
« Le trafic est difficile à gérer ici et il n'a pas joué en ma faveur, a-t-il commenté. Lewis s'est retrouvé derrière moi dans la zone DRS juste après que j'ai dépassé Karthikeyan, et avec cet avantage, peu importe le côté que je pouvais choisir. Il a pu saisir cette opportunité, et je n'étais pas très heureux car j'avais réussi à maintenir un écart suffisant avant cela ». Mais il a félicité les siens pour le titre constructeurs : « L'équipe a fait un super boulot et ce titre constructeurs est mérité, je suis ravi pour ça. Ils peuvent être fiers d'eux et fêter ça.»


Pour rappel, 13 points séparent désormais l'Allemand et l'Espagnol.