F1 - GP Hongrie 2014 : Ricciardo signe sa deuxième victoire de la saison

Voir le site Automoto

Daniel Ricciardo (Red Bull-Renault RB10) aux essais de F1 à Jerez le 29 janvier 2014
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2014-07-27T11:45:00.000Z, mis à jour 2014-07-27T15:54:49.000Z

Après une course folle et spectaculaire, touchée par deux interventions de la Safety Car, Daniel Ricciardo a profité des conditions piégeuses pour remporter son deuxième GP de la saison. Il termine devant Fernando Alonso et Lewis Hamilton. Rosberg doit se contenter de la quatrième place.

Rosberg en pole, mais il y a la pluie
Nico Rosberg a signé la pole position, samedi, au cours d'une séance de qualifications pleine de suspens et qui a vu la monoplace de Lewis Hamilton prendre feu dès la Q1, suite à une fuite de carburant. Cela a profité à son coéquipier allemand, bien que le leader du championnat ait dû batailler pour signer le meilleur chrono. Une légère averse en début de Q3 et un Sebastian Vettel en forme l'ont poussé dans ses derniers retranchements. Dimanche, Nico Rosberg ne prendra aucun risque, Lewis Hamilton, lui, démarrera depuis les stands.


Problème, la pluie est déjà sur le circuit avant l'extinction des feux. A cause des changements de condition climatique, les écuries ont d'ailleurs le droit de modifier leur monoplace. Mais les pilotes, qui n'ont pas roulé sur une piste humide ce week-end (hormis ceux qui sont allés en Q3), partiront en pneus intermédiaires, voire en full pluie.


Aux côtés de Nico Rosberg, nous retrouvons donc Sebastian Vettel, suivi en deuxième ligne de Valtteri Bottas et Daniel Ricciardo. Chez Ferrari, Alonso s'élancera depuis la cinquième place tandis que Kimi Räikkönen, victime d'une grosse erreur de stratégie, n'est que 16ème. Toutefois, avec la pluie, tout est possible.


Rosberg, impeccable
Rosberg avait annoncé qu'il jouerait la carte de la prudence dimanche. Sur une piste détrempée, il n'a pas menti et a connu un départ efficace, devant un Sebastian Vettel un peu trop tendre et mangé par Valtteri Bottas au premier virage. Dans l'ensemble, les Red Bull ont déçu, puisque Riccardio s'est fait passer par Button et Alonso. L'Espagnol a ensuite pris le dessus sur Sebastian Vettel, mais ce dernier a récupéré la troisième position quelques kilomètres plus loin.


Parti depuis les stands, Lewis Hamilton est parti à la faute dans les premiers tours à cause de l'aquaplaning. Il a tapé légèrement le rail mais devrait pouvoir commencer sa folle remontée. De son côté, Nico Rosberg s'envole dès les premiers tours.


La SC a tout changé
Hormis une petite alerte, on pensait Nico Rosberg assez tranquille après son départ prudent et réussi. Mais c'était sans compter le crash de Marcus Ericsson, obligeant la FIA à déployer la voiture de sécurité. Problème pour l'Allemand ? Il avait déjà passé les stands quand la SC est sortie et il a dû attendre un tour pour chausser des pneus slick. Il a donc perdu très, très gros, tout comme Vettel, Bottas et Alonso. Les quatre pilotes repartent finalement dans le peloton, Rosberg devant ronger son frein à la quatrième place, derrière Massa, Button et Ricciardo, le grand gagnant de l'histoire. Pour ne rien arranger, Romain Grosjean est parti à la faute dans le tour où la SC devait s'effacer.


Au redémarrage sous SC, Ricciardo a bien géré mais s'est rapidement fait dépasser par Button, qui a tenté le pari des intermédiaires, un pari raté puisque la pluie est absente. Derrière, Rosberg est étrangement lent et se fait passer par Alonso et Vergne. Pire, il n'y a plus que Sebastian Vettel qui le sépare de Lewis Hamilton.


Encore une SC
Les événement s’enchaînent sur le Hungaroring. Après les sorties de piste de Marcus Ericsson, c’est au tour de Sergio Pérez de se crasher, dans la ligne droite. De fait, nous avons eu droit à une nouvelle procédure de Safety Car avec un passage au stand pour Ricciardo et Massa. Cela profite à Alonso et Hamilton, beaucoup moins à Rosberg, qui anticipe son arrêt et se retrouve dans le trafic. Au 45ème tour, après le deuxième pit stop des heures de tête, Ricciardo a repris la première place devant Massa. Alonso, Hamilton et Rosberg suivent. L’Allemand devra s’arrête une troisième fois avant la fin de la course.


Victoire de Ricciardo
Au terme d'un dernier relais complètement fou, durant lequel il s'est successivement offert le scalp d'Hamilton puis d'Alonso, Ricciardo a remporté un GP plein de rebondissements. Il devance un Fernando Alonso à l'agonie avec ses pneus mais à la défense parfaite pour résister à Hamilton. Piégé par les conditions, Nico Rosberg limite les dégâts en terminant au pied du podium, juste derrière son coéquipier. Avec un tour de plus, l'Allemand aurait sans doute dépassé l'Anglais.


Au général, Nico Rosberg est toujours leader du Championnat mais Lewis Hamilton n'est plus qu'à 11 longueurs avant la trêve. Avec 25 points supplémentaires au compteur, Daniel Ricciardo se donne de l'air pour garder sa troisième place.