F1 - GP Hongrie : chez Mercedes, la bataille va faire rage entre Rosberg et Hamilton

Voir le site Automoto

GP Canada 2014 - Lewis Hamilton & Nico Rosberg
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2014-07-26T08:00:00.000Z, mis à jour 2014-07-26T08:00:00.000Z

Les premiers essais du GP de Hongrie ont confirmé une fois encore l'écrasante domination de Mercedes. Dimanche, il faudra s'attendre à un énième duel entre Lewis Hamilton et Nico Rosberg. Avantage pour l'Anglais, qui s'est imposé quatre fois sur le circuit.

Les deux premières séances d'essais du GP Hongrie ont clairement annoncé la couleur pour samedi et dimanche : une fois encore, Lewis Hamilton et Nico Rosberg vont dominer les débats et la bataille risque d'être disputée entre les deux pilotes Mercedes. Pour le moment, l'Anglais a un net avantage, et pas seulement parce qu'il a signé les deux premiers meilleurs temps.

Lewis Hamilton, roi de Hongrie ?
A son palmarés, auréolé du titre de Champion du Monde 2008, Lewis Hamilton compte quand même quatre victoires au Hungaroring, soit autant que Michael Schumacher. S'il gagne dimanche, il sera donc le premier pilote de l'Histoire à s'imposer à cinq reprises sur ce circuit, sachant qu'il a remporté les deux dernières éditions, en 2012 au volant d'une McLaren, l'an dernier au sein de l'écurie Mercedes. C'est dire si l'Anglais peut être qualifié de roi de Hongrie, tout comme Rosberg semble intouchable à Monaco, chez lui. Pour ajouter 25 points à son compteur dimanche, l'Allemand devra s'attaquer à l'Histoire.

Nico Rosberg, pour l'instant derrière
Lors des essais 1, Lewis Hamilton s'est adjugé le meilleur chrono, 183 millièmes devant son coéquipier. Vendredi après-midi, il a remis cela, accentuant son avance jusqu'à 238 millièmes. Pour le moment, donc, l'Allemand semble être un ton en-dessous mais on a déjà vu Rosberg moins en vue le vendredi pour mieux surprendre l'Anglais le samedi. De fait, le duel s'annonce encore très spectaculaire.

Toto Wolff a durci le ton
Toto Wolff, patron de l'écurie Mercedes, doit se faire quelques cheveux blancs à chaque week-end de course, à chaque fois qu'il voit Lewis Hamilton et Nico Rosberg roue dans roue et prêts à tout pour grapiller quelques dixièmes l'un sur l'autre. Car le Championnat pilotes se jouera entre ses deux protégés, avec tout ce que cela implique en termes de gestion. Dans une interview accordée à l'Equipe, il a clairement montré qu'il avait durci le ton, "Je leur ai dit, "Vous représentez l'une des plus grandes marque automobiles, si ce n'est la meilleure. On ne tolérera aucun caprice !"" Toto Wolff se veut très clair, il faut d'abord penser à l'intérêt de l'équipe et son management n'a finalement accouché que de deux petits accrocs (Bahreïn et Monaco). En se rapprochant d'Abu Dhabi, il n'est pas certain que le calme soit toujours de mise, surtout si la couronne se joue là-bas (les points seront doublés).