F1 - GP Italie 2014 : pour Hamilton, ça sonne comme le bout du tunnel

Voir le site Automoto

F1 2014 - GP de Chine Lewis Hamilton
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2014-09-06T15:56:00.000Z, mis à jour 2014-09-06T16:01:03.000Z

La 36ème pole position de la carrière de Lewis Hamilton est aussi la première de l'Anglais depuis mai dernier. Le Champion du Monde 2008 ne peut que savourer. Il est naturellement excité pour demain.

Mine de rien, Lewis Hamilton devait commencer à trouver le temps long, lui qui n'avait plus signé de pole position depuis le GP d'Espagne, soit très exactement 119 jours. C'est dire si elle doit faire du bien à celui qui a beaucoup perdu à Spa, mais tellement gagné aussi à en croire le sourire qu'il affiche depuis le début du week-end. En face, Nico Rosberg est beaucoup plus crispé, malgré ses 29 points d'avance au Championnat. Dimanche, il partira aux côtés de son coéquipier.

"Je suis excité"
On imagine fort bien le soulagement qui doit parcourir le corps de Lewis Hamilton, maintenant qu'il a brisé cette spirale négative du samedi, qu'il a entretenu de son fait (Silverstone), ou non (Monaco). Son premier chrono en Q3 a mis tout le monde d'accord, son rival en premier. "Je suis excité pour demain. Je suis très fier de mes gars. Les gars de mon garage ont partagé ces moments difficiles avec moi et ils ont fait un job remarquable pour continuer à revenir, réparer la voiture et gérer les problèmes. Nous avons fait ça en équipe et c'est très bien d'avoir fait un doublé pour le team, et je suis fier d'être si haut pour eux." Pour une fois, Lewis Hamilton ne sera pas le chasseur en course. Soit de quoi s'envoler ?

"C'était un tour OK"
De son côté, Nico Rosberg apparaît plus fermé que d'habitude, sans doute encore sous le coup de l'amende que lui a infligé Mercedes pour l'erreur qu'il a commise en Belgique. Toutefois, il était content de son tour, "Nous sommes toujours plus rapides à certains endroits, lents dans d'autres, et, concernant mon propre tour, c'était un tour OK. De mon point de vue, la seconde place reste une bonne opportunité pour demain. C'est une course longue vous savez, tout peut arriver et il faut maintenant travailler pour la course, prendre un bon départ et faire une bonne course." Dans son discours policé, il a également remercié l'équipe, "Le team fait un travail fantastique." La hache de guerre est-elle vraiment enterrée ?

Zéro consigne
Lewis Hamilton et Nico Rosberg sont prévenus : Mercedes ne tolérera plus aucun incident comme à Spa. Toutefois, Toto Wolff ne veut pas imposer de consignes, pas encore. C'est en tout cas ce qu'explique le Champion du Monde 2008, "Nous sommes libres d'attaquer. C'était la décision la semaine dernière, c'est donc toujours la même chose. J'espère que demain... Ce serait bien de faire un nouveau doublé pour l'équipe. Je pense qu'il travaille dur. J'espère que nous aurons aussi un peu de concurrence avec les Williams. Je pense que ça serait bien pour les fans. Quant à moi, je me sens, je me sens... Je suis pressé." En retrouvant la pole, Lewis Hamilton n'a jamais été aussi pressé d'être à dimanche. Nico Rosberg, aussi.