F1 - GP Italie 2014 : Mercedes tient son doublé, Hamilton sa victoire

Voir le site Automoto

F1 - GP de Grande-Bretagne 2014 - Lewis Hamilton
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2014-09-07T11:45:00.000Z, mis à jour 2014-09-07T13:42:18.000Z

Lewis Hamilton a signé la 28ème victoire de sa carrière. Après un départ loupé, il a profité de deux erreurs de Nico Rosberg, moins en verve en pneus durs, pour s'adjuger la tête et filer droit vers les 25 points. L'Allemand se console en offrant le doublé à Mercedes.

Hamilton en pole
Lewis Hamilton n’a pas seulement signé la 36ème pole position de sa carrière samedi, à Monza. Le pilote anglais a mis fin à une série de contre-performances en qualifications. Après l’épisode de Spa, course durant laquelle son coéquipier a ruiné ses chances en le touchant, cela ne peut lui faire que du bien. Toutefois, il partira devant Rosberg et, dans l'optique du titre, l’Allemand ne lui rendra pas la tâche facile, tout comme les Williams de Bottas et Massa. Le Champion du Monde 2008 sera en mode ”revanche” et rendez-vous au premier virage pour voir s’il y a encore de l’autorité chez Mercedes.

En revanche, les voitures motorisées par Renault et les Ferrari, pourtant à domicile, ne peuvent pas en dire autant. Sur un circuit où le bloc prévaut sur l’aéro, les monoplaces équipées par Mercedes sont loin devant et l’enjeu, pour les autres, sera de limiter les dégâts. Pour Fernando Alonso, dimanche sera long.
Avantage Rosberg au départ
Le départ a fait des dégâts... Lewis Hamilton s'est complètement loupé au départ et Rosberg n'en attendait pas temps. A l'approche de la première chicane, l'Allemand est devant et son coéquipier n'est que quatrième. Mais le Champion du Monde 2008 n'est pas le seul à avoir perdu gros : Bottas, parti troisième, n'est plus qu'onzième. Très bon envol, en revanche, pour Magnussen et Vettel. Le pilote McLaren est deuxième.

Le top 5 après trois tours : Rosberg, Magnussen, Massa, Hamilton et Vettel
Le duel commence
on pensait que Magnussen garderait sa deuxième place longtemps, mais Massa puis Hamilton ont fait sauté le verrou danois après cinq tours. Le pilote anglais a ensuite passé le Brésilien à l'entame du 10ème tour. Le duel entre les deux coéquipiers de chez Mercedes peut commencer, et Hamilton fond sur Rosberg à coup de meilleurs tours en course. Toutefois, l'écart ne tombe pas encore en-dessous de la seconde, empêchant l'Anglais d'utiliser son DRS. Il aurait pu profiter d'un tout droit de l'Allemand à l'entame du 9ème tour. Derrière, Bottas fait une remontée fantastique.

Le top 5 après 23 tours : Rosberg, Hamilton, Massa, Bottas et Ricciardo


Hamilton reprend le leadership
Après le premier et seul pit stop, Rosberg était toujours devant Hamilton, grâce à un arrêt plus tôt (24ème contre 25ème pour l'Anglais). Mais, en pneus durs, l'Allemand souffre et l'Anglais décolle. Au 29ème tour, il tire encore tout droit à l'approche de la première chicane et le Champion du Monde 2008 en profite pour chiper la première place et s'envoler. Sauf pépin, la victoire est donc promise à celui qui avait signé la pole.


Dans le peloton, nous avons droit à de belles batailles entre les McLaren et les Red Bull. En revanche, Fernando Alonso a terminé son week-end plus tôt que prévu, par un abandon au 29ème tour.


Le top 5 après 42 tours : Hamilton, Rosberg, Massa, Bottas et Vettel


28ème victoire pour Hamilton
La fin de course aura finalement été calme pour Lewis Hamiton. Avec un matelas confortable de 4 secondes sur Nico Rosberg, l’Anglais n’a plus jamais été inquiété. Après une belle pole samedi et une petite frayeur au départ, il a signé la 28ème victoire de sa carrière. Derrière, Nico Rosberg, coupable de deux fautes, assure le doublé tant désiré par Mercedes tandis que Felipe Massa ferme la troisième marche du podium. A noter les belles performances des Red Bull, qui limitent la casse, Ricciardo une nouvelle fois devant Vettel.

Au classement des pilotes, Nico Rosberg reste leader avec une avance moindre puisque Lewis Hamilton s’est rapproché à 22 points. Mais la vraie mauvaise affaire du jour, elle est pour Fernando Alonso, qui a perdu sa quatrième place suite à son abandon.