F1 - GP du Japon 2013 : Alonso retarde le sacre de Vettel mais sans espoir

Voir le site Automoto

F1 - GP du Japon 2013 - Fernando Alonso
Par Stéphanie OLIVERO|Ecrit pour TF1|2013-10-13T17:51:00.000Z, mis à jour 2013-10-13T19:02:11.000Z

Fernando Alonso s'est classé 4e du Grand-Prix du Japon, venant ainsi empêcher le vainqueur Sebastian Vettel d'être sacré dès ce dimanche. A l'entendre, l'Espagnol ne pouvait de toute façon pas espérer mieux. Bien que toujours en course pour le titre, le pilote Ferrari ne se fait du reste aucune illusion.

Le seul pilote à encore pouvoir prétendre au titre, hormis Sebastian Vettel, se nomme Fernando Alonso. L'Espagnol, au pied du podium à Suzuka, accuse en effet 90 points de retard... pas de quoi rêver.

Un podium hors de portée
En partant 8e sur la grille de départ, Fernando Alonso ne se faisait guère d'illusions pour la course, à l'image de ce titre auquel il a désormais presque renoncé... Et pour cause, 77 points le séparaient du leader Sebastian Vettel avant cette 15e manche du calendrier. Mais le n°1 de la Scuderia est tout de même parvenu à retarder le sacre de son adversaire, en terminant 4e à presque 40 secondes du trio de tête. Comme une petite victoire pour l'Espagnol, dont la Ferrari ne lui permet pas de se battre aux avant-postes, comme en témoigne ses propos : "La 4e place, c'était le maximum que je pouvais accomplir aujourd'hui car les trois pilotes devant moi étaient vraiment hors de portée. Vu ma position au départ et la tournure des essais, je suis satisfait. Ce fut une course pleine d'action et même si j'ai eu quelques problèmes avec le trafic. La dégradation des gommes était plus normale qu'en Corée et nous avions à nouveau un bon rythme de course."


Unique obstacle au sacre de Vettel

Fernando Alonso a beau compter 90 points de retard sur Sebastian Vettel à l'issue de cette épreuve et ne plus croire à la couronne, il en demeure encore mathématiquement titrable. Le pilote Ferrari est d'ailleurs le seul à encore pouvoir s'interposer même si ses chances sont devenues très faibles. Il lui faudrait en effet marquer 15 points de plus que Sebastian Vettel lors du prochain GP en Inde pour se maintenir dans la course au titre : une mission quasi-impossible. L'Espagnol entend en revanche terminer au moins sur le podium lors de ces quatre prochaines épreuves, à condition bien sur de trouver des solutions sur la monoplace.

Maigre consolation, Fernando Alonso est devenu ce dimanche le pilote à avoir marquer le plus de points en F1, avec le nouveau système d'attribution.