F1 - GP du Japon 2013 : Titre de Vettel repoussé en Inde

Voir le site Automoto

F1 - GP du Japon 2013 - Sebastian Vettel
Par Stéphanie OLIVERO|Ecrit pour TF1|2013-10-13T12:52:00.000Z, mis à jour 2013-10-13T13:06:31.000Z

Sebastian Vettel a fait tout ce qui était en son pouvoir pour s'assurer d'un 4e sacre, en s'imposant ce dimanche à Suzuka. Mais le pilote Redbull devra encore un peu patienter avant d'être officiellement couronné Champion du Monde 2013 : Fernando Alonso s'étant classé 4e de cette épreuve ; ce qui fait de lui son unique obstacle.

Le Grand-Prix du Japon aurait pu être un dénouement pour Sebastian Vettel mais Fernando Alonso en a décidé autrement.

Contrat rempli

Sebastian Vettel pouvait espérer être sacré Champion du Monde dès ce week-end puisque 77 points le séparaient de son dauphin Fernando Alonso à quatre courses du terme (l'équivalent de 100 points à attribuer) Le tenant du titre se devait pour cela remporter le Grand-Prix... Classé 2e sur la grille aux côtés de son coéquipier Mark Webber, l'Allemand va pourtant rater son départ. Une place de perdue qui fait d'ailleurs les affaires du pilote Lotus Romain Grosjean ; lequel va se retrouver propulsé en tête, et ce pendant de nombreux tours. Mais grâce à de plus longs runs, Vettel a pu reprendre l'avantage : « J'aime ce tracé et cette victoire aujourd'hui ici-même est juste gratifiante a-t-il déclaré. Pour être honnête, j'ai pris un départ médiocre, d'ailleurs nous avons été relégués en 3e position. J'ai donc essayé de repousser mon deuxième relais. J'avais une bonne traction après avoir passé Romain, ma seule crainte était de voir revenir Mark, qui s'est finalement retrouvé coincé. A partir de là nous avons pu gérer la fin de course. »


... mais que du côté Vettel

Néanmoins, ce 9e succès de la saison ne permet pas à Sebastian Vettel d'être titré. Une autre condition devait en effet être remplie : son plus proche adversaire au Championnat, à savoir Fernando Alonso, ne devait pas terminer mieux que 9e. Or l'Espagnol de la Scuderia, qui s'élançait du 8e rang, termine cette course à la 4e place. A l'arrivée, 90 points séparent donc les deux hommes: « Le Championnat reste biensur l'objectif premier mais la saison est encore longue donc la meilleure chose à faire est de ne pas y penser. Je suis content de rentrer chez moi, je vais pouvoir me détendre le temps de quelques jours avant de partir pour l'Inde. C'est un pays impressionnant et j'attends avec impatience cette course » Partie remise en Inde... Quelque soit sa position, si Sebastian Vettel termine devant Fernando Alonso alors il deviendra officiellement champion du Monde.


Quatre Grands-Prix restent encore à disputer: Inde dans deux semaines, Abu Dhabi, Austin et Brésil