F1 - GP du Japon 2016 : Rosberg s’offre Suzuka et se rapproche toujours plus du titre

Voir le site Automoto

Nico Rosberg Mercedes GP Japon F1 2016
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2016-10-09T07:13:59.394Z, mis à jour 2016-10-09T07:29:28.715Z

Nico Rosberg s'est imposé pour la neuvième fois cette saison, la première à Suzuka. Auteur d'un départ manqué, Lewis Hamilton doit se contenter de la troisième marche du podium, derrière Max Verstappen.

Nico Rosberg a dû attendre sa troisième pole pour s’imposer pour la première fois de sa carrière à Suzuka, circuit prestigieux qu’il manquait encore à son palmarès. Auteur d’une course propre, il termine devant Max Verstappen et Lewis Hamilton.


« Désolé les gars » 

 « Désolé les gars » : les premiers mots de Lewis Hamilton à l’article de son équipe après son départ étaient accompagnés d’un ton illustrant sa déception. La déception d’un pilote qui a vite compris qu’il avait tout perdu. S’élançant depuis la deuxième position sur une piste légèrement humide, l’Anglais s’est (encore) loupé à l’extinction des feux, se retrouvant huitième à la fin du premier tour. Devant, Nico Rosberg ne s’est pas loupé et n’avait plus qu’à gérer ses arrêts au stand pour conserver sa première place. Ce qu’il a fait avec une maîtrise certaine, celle qui l’anime depuis la fin de la trêve. 


 Le jeu des undercut

Ce GP du Japon 2016, animée par une météo inconnue (aucune pluie finalement) et une incertitude sur l’usure des pneus, s’est vite transformée en jeu de poker menteur entre les différentes écuries. Dans cet exercice où l’undercut est le meilleur ami pour battre son adversaire, Red Bull a devancé Ferrari, plaçant Max Verstappen entre les deux Mercedes malgré le bon rythme de Kimi Räikkönen et Sebastian Vettel, à qui le podium tendait les bras. Le département stratégie de la Scuderia n’a pas suffisamment anticipé les pit stops et cela a coûté cher au Finlandais et à l’Allemand, qui se devaient de terminer devant les Red Bull dans l’optique du championnat constructeurs. A l’arrivée, ils doivent se contenter d’un top 5, devant Daniel Ricciardo. Avec une monoplace plus forte que les autres, Lewis Hamilton a logiquement remonté mais a buté sur Verstappen, encore coupable d’un changement de direction brusque au moment du freinage, dans son ultime tentative pour assurer le doublé. 


Nico Rosberg se rapproche du titre 

Avec ce quatrième succès sur les cinq derniers GP, le neuvième cette saison, Nico Rosberg a fait un petit pas de plus vers son premier titre mondial. Au classement général, il compte désormais 33 points d’avance sur Lewis Hamilton, signifiant qu’il pourra se satisfaire de quatre deuxièmes places derrière l'Anglais sur les prochaines courses pour être couronné. 



Du côté des constructeurs, Mercedes a consolidé son troisième sacre de rang grâce à la performance du jour de ses pilotes. Red Bull, son dauphin, possède un matelas de 50 points sur Ferrari.