F1 GP du Japon : A Suzuka, il faut soigner son départ

f1-gp-japon-a-suzuka-faut-soigner-depart-6788896
Le départ du Grand Prix de Suzuka risque d'être une grosse bataille pour les leaders de la course. Le circuit japonais est réputé pour ne pas faciliter les dépassements, il faudra donc être incisif dès l'extinction des feux.

Pour s'imposer à Suzuka, il est impératif de prendre un bon départ. Le tracé du circuit ne permet que très peu de dépassements, il faut donc attaquer, sans aller jusqu'à l'accident.


Se mettre dans le bon wagon

Il y a les spécialistes du départ canon, comme Fernando Alonso ou Michael Schumacher. Ils ont l'expérience, l'audace et l'autorité nécessaire pour faire plier leurs adversaires. Les deux hommes partiront respectivement de la 5e et 8e place. Il faudra donc compter avec eux pour le premier virage à droite qui se négocie aux alentours de 150 km/h.


Eviter de ruiner sa course

Lewis Hamilton a récemment été mis à l'index par ses camarades pilotes pour ses attaques excessives, et jugées dangereuses. S'il s'en défend, le pilote britannique fait pourtant bien partie de ceux qui ont du mal à se contrôler. Dimanche matin, placé derrière Vettel et Button, il fera tout ce qu'il peut pour prendre la tête de la course, et tant pis si cela doit provoquer quelques dommages collatéraux.


La sagesse du futur champion

Il y en a un pour qui ce départ est un véritable piège : Sebastian Vettel. L'Allemand n'est jamais aussi bon que lorsqu'il vire en tête au premier virage. Mais les deux McLaren ne vont pas lui faciliter la tâche. Sachant qu'il n'a besoin que d'un point pour être sacré, il peut se contenter de gérer, mais pour un pilote c'est parfois la pire des solutions. Alors que faire ?

News associées