F1 GP Malaisie - Hamilton : "Rosberg mérite ma place"

Voir le site Automoto

F1 GP Malaisie 2013 Lewis Hamilton
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2013-03-24T16:00:00.000Z, mis à jour 2013-03-24T18:17:00.000Z

Lewis Hamilton, troisième en Malaisie, a tenu à rendre hommage à son coéquipier Nico Rosberg, qui s'est vu refuser sa demander de passer l'Anglais à la fin de la course. Le nouveau pilote de Mercedes, en difficulté avec ses pneus, a indiqué qu'il rendrait, un jour, la pareille.

Hamilton estime que Rosberg aurait dû être à sa place, dimanche, sur la troisième marche du podium.

Rosberg avait un meilleur rythme
Colères chez Red Bull et Mercedes, les deux équipes qui ont dominé le Grand Prix Malaisie en plaçant leurs pilotes dans les quatre premières places. Le week-end aurait dû être parfait, sauf que les batailles entre coéquipiers ont semé la zizanie. Car Webber devait gagner et Rosberg terminer troisième (il était plus rapide lors du dernier relais mais Ross Brawn n'a pas voulu qu'il dépasse son coéquipier). Du moins, c'est l'avis de Lewis Hamilton, qui a signé son premier podium chez Mercedes. « En étant honnête, je pense que Nico devrait être là. Il avait un meilleur rythme tout au long de la course. Nous avons piloté dur pour batailler avec les Red Bull. Nous étions sur le fil du rasoir et j'ai utilisé trop de carburant. »

Hamilton en difficulté avec ses pneus
« C'était très difficile de faire tenir les pneus aujourd'hui, particulièrement pour moi. Je n'ai pas su les conserver aussi longtemps que je ne l'aurais voulu, et l'économie de carburant arrivée tôt dans la course, m'a fait perdre du temps. Je ne sais pas comment ça s'est passé pour Nico, mais je peux faire un meilleur boulot avec les pneus. » explique le pilote anglais, titré en 2008. Pour l'anecdote, on se souviendra longtemps de son premier passage au stand, où il s'est arrêté chez McLaren avant de se rendre compte de son erreur et de filer chez les siens.

« Nico est un partenaire fantastique »
Au sortir de sa monoplace, Lewis Hamilton a promis une chose : un jour, il lui rendra la monnaie de sa pièce. « C'est un partenaire fantastique. Je vais parler à l'équipe, ou m'excuser. Je vais lui dire qu'il a fait un travail fantastique. Nico mérite ma place. Dans l'optique du championnat, l'équipe a pensé qu'il était logique de conserver les positions, mais Nico a piloté d'une manière plus contrôlée et intelligente que moi. Est-ce que je le laisserai passer dans le futur ? Sans doute. » Rosberg n'en attend pas forcément autant.

Au final, les gros points n'évitent pas les crises.