F1 - GP Malaisie : Vettel dompte le sec

Voir le site Automoto

F1 Essais GP Malaisie 2013 Vettel Red Bull
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2013-03-24T10:00:00.000Z, mis à jour 2013-03-24T10:32:59.000Z

Sebastian Vettel (Red Bull) s'est imposé face à son coéquipier Mark Webber à l'occasion d'une course disputée sur le sec. Les Mercedes de Hamilton et Rosberg suivent derrière. Alonso (Ferrari) a abandonné après un départ chaotique. Massa (Ferrari), Räikkönen (Lotus) et Grosjean (Lotus) ont limité les dégâts.

Sebastian Vettel a remporté le Grand Prix de Malaisie, deuxième épreuve du Championnat du Monde. Red Bull signe un doublé.

Alonso, crucifié au départ
Il avait plu, un peu, avant le départ mais une procédure normale a quand même été privilégiée. Sans surprise, le spectacle ne s'est pas fait prier et les Ferrari sont passées à côté. Massa, qualifiée deuxième, par sa prudence, a rétrogradé, beaucoup. Alonso, par son agressivité, a touché Vettel. Aileron avant abimé, légèrement décroché, qu'il croyait pouvoir garder jusqu'au premier pit stop, au moment où les intermédiaires auraient été remplacés par des gommes pour le sec. L'Espagnol n'aura pas passé le second tour, déventé par un Webber déchaîné, d'ores et déjà sur les talons de son coéquipier.

Webber, père stratège
Dès lors, c'était une course de stratégie qui allait démarrer, avec un avantage pour Mark Webber, qui a osé les durs au lieu des medium pour le deuxième relais. Pari gagnant puisqu'il a pris le dessus sur Vettel. C'était aussi une course de dualités, entre les Red Bull et les surprenantes Mercedes d'abord, entre les coéquipiers des écuries citées ensuite. Hamilton, par des pit stop anticipés, a parfois mis la pression sur le triple Champion du Monde sortant. Cela a payé après le troisième changement de gommes, du moins jusqu'à ce que l'Allemand rende la pareille à l'Anglais (au 39ème tour).
Les cheveux blancs de Christian Horner et Ross Brawn
Après des écarts resserrés à mi-course, Red Bull a fini par prendre le dessus sur les deux Mercedes. A ce moment-là, après le pit stop 4, Ross Brawn et Christian Horner ont dû se faire de sacrés cheveux blancs quand ils ont vu les passes d'arme musclées entre Vettel et Webber d'un côté, Hamilton et Rosberg de l'autre. Entre gestes déplacés, agacement, communication avec les teams et, finalement, audace, ce n'était pas toujours beau à voir. Du reste, ce sont Vettel et Hamilton qui ont eu le dernier mot, même s'il y aura encore des discussions au sein des équipes

Vettel prend la tête
Avec sa victoire acquise sans facilité, Vettel a prouvé, une nouvelle fois, qu'il savait braver les vents et les marées. En qualification, il a confessé avoir été aidé par la pluie. Dimanche, sur un tracé un peu mouillé puis complétement asséché, il a su faire montre de patience avant d'attaquer au bon moment. La mauvaise opération, elle est pour Ferrari, malgré la cinquième place de Massa. Lotus a limité les dégâts tandis que McLaren ne s'est pas rassurée. Au classement Pilotes, Vettel devance Räikkönen. Chez les Constucteurs, le doublé hisse Red Bull en tête.
La saison 2013 s'annonce pleine de suspens.
F1 GP Malaisie 2013 course
F1 GP Malaisie 2013 classement pilotes

F1 GP Malaisie 2013 classement constructeurs