Dans l'actualité récente

F1 - GP du Mexique 2016 : Les sept infos à retenir

Voir le site Automoto

Nico Rosberg et Lewis Hamilton (Mercedes) qualifications GP F1 Mexique 2015
Par Xavier BEAL|Ecrit pour TF1|2016-10-27T13:00:08.783Z, mis à jour 2016-10-27T13:00:08.783Z

Une semaine après le Grand Prix des États-Unis, la F1 pose ses valises au Mexique. Et voici les sept infos à connaître avant la course.

Que faut-il savoir avant le Grand Prix du Mexique de Formule 1 ? Pour vous, Automoto.fr fait le point avec les sept principales informations à retenir.

[VIDEO - F1 : Tour de piste sur le tracé du GP du Mexique]

1. Les horaires

Tout d'abord, débutons avec le programme des festivités. Voici tous les horaires pour ne rien rater de cette étape mexicaine. Tous les horaires sont indiqués en heure française.

Vendredi 28 octobre
Essais Libres 1 à 17h00
Essais Libres 2 à 21h00

Samedi 29 octobre
Essais Libres 3 : 17h00
Essais qualificatifs : 20h00

Dimanche 30 octobre
Départ du Grand Prix : 20h00

2. Les enjeux : Rosberg sacré au Mexique ?

Il ne reste que trois courses au calendrier du championnat du monde 2016 de F1 : le Mexique, le Brésil et Abou Dabi. Et Nico Rosberg peut être sacré dès ce week-end. Avant le GP du Mexique, le pilote allemand possède 331 points contre 305 à son coéquipier et rival Lewis Hamilton.

Avec 26 points d'avance, Rosberg peut remporter son premier titre à deux conditions. Dans le premier cas, Rosberg s'impose au Mexique et Lewis Hamilton abandonne. Le pilote allemand aurait alors 356 points et une avance de 51 points à deux courses de la fin (rappelons qu'une victoire rapporte 25 points).

Dans le deuxième cas, Nico Rosberg s'adjuge la victoire et Lewis Hamilton ne termine que dixième. Avec 50 points d'avance, Rosberg serait titré au nombre de victoires même si Hamilton remportait les deux derniers GP. Si cela produisait, nous aurions au final 10 victoires pour l'Allemand et 9 succès pour le Britannique.

3. Une course sous la pluie ?

Si le Grand Prix du Mexique se déroule fin octobre, c'est parce que cela correspond au début de la saison sèche. UBIMET, la société australienne de météorologie partenaire de la FIA, prévoit ainsi les conditions climatiques suivantes pour l'ensemble du week-end mexicain : un ciel partiellement ou en grande partie nuageux et des vents légers.

Cependant, UBIMET n'exclut la possibilité de voir des averses l'après-midi ou en soirée ce qui pourrait venir perturber le déroulement du Grand Prix.

Enfin, concernant les températures, elles devraient se situer entre 16 et 19°C. Ce sont donc des conditions fraîches qui attendent les pilotes et cela aura un impact sur la gestion des pneus.

4. Pneus : Mercedes joue la prudence

Devant enchaîner deux Grands Prix en une semaine, les écuries ont fait leurs choix de pneus avant de partir pour le continent nord-américain. Mercedes a décidé de jouer la carte de la prudence avec cinq trains de pneus supertendres pour Rosberg et Hamilton.

Les deux candidats au titre ont cependant effectué des choix différents pour les autres pneus. Rosberg aura quatre trains de mediums et quatre trains de softs tandis que Lewis Hamilton a opté pour trois trains de pneus mediums et cinq trains de softs.

A noter qu'Esteban Gutiérrez, pour son Grand Prix national, a décidé ne prendre qu'un seul train de pneus mediums !

10319 Mexico Selected Sets Per Driver EN

5. Un tracé rapide

Le Grand Prix du Mexique a fait son retour l'année dernière au calendrier de la F1. Avant cela, le pays des Mariachis avait accueilli la F1 de 1963 à 1970 puis de 1986 à 1992. Le circuit porte le nom d'Autódromo Hermanos Rodríguez et a été inauguré en 1962.

Le tracé a été redessiné pour le retour de la F1 au Mexique mais il a conservé les portions rapides de l'ancienne version. D'une longueur de 4,304 km, il est composé de 17 virages et est l'un des circuits les plus rapides de la saison avec Monza. A noter que pour compenser l'altitude de la piste, les monoplaces évoluent avec des appuis plus élevés qu'à Monza.

6. Pérez et Gutiérrez à domicile

Ce Grand Prix du Mexique aura également une saveur toute particulière pour les Mexicains Sergio Pérez et Esteban Gutiérrez. A domicile, ils auront à cœur de briller. Jusqu'à présent, aucun pilote mexicain ne s'est imposé sur ses terres. Pis, aucun pilote mexicain n'est monté sur le podium : le meilleur résultat à ce jour reste la quatrième place de Pedro Rodriguez en 1968.

Par ailleurs, un troisième pilote mexicain arpentera le paddock : Alfonso Celis Jr, le pilote de réserve de Force India. Cette saison, on a pu le voir à l'œuvre lors des Essais Libres 1 de cinq Grands Prix (Bahreïn, Russie, Autriche, Italie et États-Unis).

7. Rosberg peut-il bisser ?

La saison dernière, Nico Rosberg avait connu un week-end parfait. Auteur de la pole position, il avait pris un excellent départ et n'avait abandonné la tête de la course que lors de ses arrêts aux stands pour ravitailler. Le pilote allemand avait remporté la course en bouclant les 71 tours en 1 heure 42 minutes et 35 secondes avec près de deux secondes d'avance sur son coéquipier Lewis Hamilton. Valtteri Bottas, relégué à plus de 14 secondes complétait le podium.

Nico Rosberg (Mercedes) Essais GP F1 Mexique 2015

Alors cette saison, Nico Rosberg peut-il récidiver ? Chez les bookmakers, la tendance est à une victoire de Lewis Hamilton. Le pilote a la faveur des "bookies" car il reste sur une belle victoire à Austin. Mais comme d'habitude, puisqu'on attend les deux pilotes sur la première ligne, tout se jouera lors du départ et au premier virage.

Bien évidemment, Red Bull et Ferrari seront en embuscade, espérant un accrochage ou un problème mécanique des Flèches d'argent pour remporter la course.

[VIDEO - F1 : Les pilotes qui ont remporté le plus de GP]