F1 Grand Prix de Corée : Le titre constructeur pour Red Bull ?

Voir le site Automoto

F1 Japon 2011
Par Cyril LACARRIERE|Ecrit pour TF1|2011-10-15T17:44:00.000Z, mis à jour 2011-10-15T17:44:00.000Z

L'écurie Red Bull Renault, déjà titrée grâce son pilote Sebastian Vettel, peut remporter le titre des constructeurs dès demain sur le circuit de Yeongam.

Après son pilote Sebastian Vettel au Japon, Red Bull Renault peut à son tour être sacrée dès demain en Corée du Sud.

Avec 130 points d'avance sur McLaren Mercedes, Red Bull Renault pourrait être sacrée dès dimanche à la condition de ne pas perdre de point par rapport à l'équipe anglaise. Alors qu'il restera encore trois courses après le Grand Prix de Corée, cette avance suffirait à offrir un deuxième titre consécutif aux hommes de Christian Horner. Une consécration et surtout une bonne occasion de faire taire ceux qui ne voient en RBR qu'une simple marque de boissons énergisantes.


Championne du monde pilotes et constructeurs 2010. Déjà championne du monde pilotes 2011 et bientôt le titre des constructeurs. La meilleure monoplace du plateau. A priori rien ne semble en mesure d'arrêter la fulgurante ascension des Red Bull. Une domination qui fait forcément des jaloux dans les paddocks mais qui ne doit rien au hasard. Christian Horner fait tout pour mettre ses hommes dans les meilleures conditions et tient à ce titre moins emblématique que celui des pilotes : «En tant qu'équipe il est presque aussi important de remporter le Constructeurs que celui des pilotes. C'est une question de prestige dans la voie des stands et bien sûr il y a des bonus à la clé.»



Le destin de Red Bull tient dans les mains et surtout le cerveau génial d'Adrian Newey. Le designer et concepteur des voitures autrichiennes leur permet depuis deux saisons de survoler la concurrence. Après avoir fait le succès de Williams et de McLaren, l'ingénieur britannique fait maintenant le bonheur des pilotes Red Bull. En créant des voitures avant-gardistes, avec la capacité d'anticiper les prochains développements, Newey est sans aucun doute le plus brillant de sa génération. Mais ses idées parfois jusqu'au-boutiste l'avaient mené au clash avec McLaren. En 2003, il avait alors créé une voiture qui n'avait jamais pu disputer la moindre course, faute de parvenir le crash test imposé par la FIA. Red Bull doit croiser les doigts pour que cette mésaventure ne se reproduise plus.