Dans l'actualité récente

F1 : Le Grand Prix de Russie 2015 ne se disputera pas en nocturne

Voir le site Automoto

L'Espagnol Fernando Alonso au volant de sa Ferrari à Singapour.
Par Guillaume HENAULT-MOREL|Ecrit pour TF1|2015-01-18T11:00:00.000Z, mis à jour 2015-01-18T11:00:00.000Z

C'était une idée évoquée en cette période d'intersaison : faire courir le prochain Grand Prix de Russie en nocturne. Un projet qui ne verra pas le jour ont annoncé cette semaine les organisateurs de l'épreuve qui se déroule sur le circuit de Sotchi.

En 2014, les pilotes de Formule 1 ont découvert ce nouveau circuit dans la ville qui avait accueilli quelques mois plus tôt les Jeux olympiques d'hiver. La victoire de Lewis Hamilton fut également la première de l'histoire dans une épreuve russe. Avec deux heures de décalage sur la France, cette épreuve s'était naturellement déroulée dans l'après-midi. Elle le restera lors de la saison 2015.

Une décision des organisateurs
Dans une interview accordée, en juin dernier, au media russe Ria Novosti, le promoteur du Grand Prix de Russie, Sergey Vorobyov, avait évoqué l'idée d'une course disputée en nocturne. « Sur le principe d'une course de nuit, je dis oui, avait-il affirmé. Ecclestone est récemment venu à Sotchi et il a pu constater de ses propres yeux que notre ciel était magnifique la nuit. Organiser un Grand Prix nocturne n'aurait pas été concevable cette année (en 2014) ». En dépit d'un système d'éclairage déjà testé, les organisateurs ont décidé de maintenir l'épreuve de jour en avançant finalement même d'une heure le départ de la course qui sera donné à 14 heures le 11 octobre 2015.

Trois Grand Prix déjà en nocturne
Le développement de la Formule 1 vers le Moyen Orient et la tenue de Grand Prix en Asie du Sud-Est a lancé le débat sur les horaires des courses. Jusqu'à présent, seul le Grand Prix de Singapour se déroule intégralement de nuit et sous la lumière artificielle. Désormais les Grand Prix d'Abu Dhabi et Bahrein commencent en fin de journée et se terminent en pleine nuit. Une innovation qui plait aux diffuseurs télé et qui a reçu également le soutien des pilotes.

Il faudra donc attendre un peu plus pour découvrir un quatrième Grand Prix de nuit.