Dans l'actualité récente

F1 : Haas aurait racheté l'usine de Marussia

Voir le site Automoto

Logo de l'écurie américaine Hass F1 Team, engagée pour la saison 2016 de Formule 1
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2014-12-24T15:17:00.000Z, mis à jour 2014-12-24T15:25:36.000Z

Toujours désireuse de faire son entrée dans la catégorie reine du sport automobile en 2016, Gene Haas, futur patron de l'écurie de F1 qui portera son nom, aurait racheté l'usine de Marussia en Angleterre ainsi que les données de la voiture de 2015.

Souhaitant ardemment faire son entrée dans la catégorie reine du sport automobile, Haas F1 Team se donne les moyens de ses ambitions pour figurer sur la grille de départ en 2016. Une nouvelle preuve de cet engagement aurait été démontrée ce mardi 23 décembre puisque selon le site Racecar Engineering, Gene Haas, copropriétaire de l'écurie Nascar Stewart-Haas Racing et futur patron de l'écurie de F1 qui portera son nom, aurait fait l'acquisition de l'usine de Marussia, décimée cette année par une énième crise financière.

Haas, un projet sérieux
L'information n'a pas encore été officialisée par la future équipe de F1, d'où l'emploi du conditionnel. Elle n'aurait également rien à voir avec la vente aux enchères du matériel de l'écurie russe qui s'est déroulée les 16 et 17 décembres derniers. Mais selon nos confrères américains, l'usine de Banbury est désormais propriété de Gene Haas et servira de nouvelle base à son team, qui gardera également un pied à terre en Caroline du Nord. Par ailleurs, les données relatives à la monoplace de Marussia pour 2015 sont également tombées dans l'escarcelle de l'homme d'affaires étasunien. Une bonne affaire pour quelqu'un qui n'est pas affecté par la crise.

Pour rappel, Haas F1 Team s'engagera - normalement - dans la catégorie reine du sport automobile à partir de 2016. En septembre dernier, Ferrari a même officialisé un partenariat avec l'écurie américaine, lui fournissant ainsi son Power Unit comprenant le système électrique et le bloc V6 turbo hybride. Une alliance qui doit durer "plusieurs années".

L'arrivée d'une nouvelle équipe sur la grille dans un peu plus d'un an est donc en bonne voie. Tant mieux pour la Formule 1 qui a besoin des constructeurs de prestige mais aussi des petites écuries pour pouvoir exister. Ces dernières permettent notamment à de jeunes pilotes de faire leurs gammes afin d'exploser sur le devant de la scène comme Kimi Räikkönen (champion du monde), Fernando Alonso (double champion du monde) ou encore plus récemment Daniel Ricciardo (3 victoires en Grands-Prix).