Dans l'actualité récente

F1 : Le Halo ne sera pas introduit en 2017 !

Voir le site Automoto

f1 raikkonen ferrari
Par Julien PEREIRA|Ecrit pour TF1|2016-07-29T08:13:21.186Z, mis à jour 2016-07-29T08:13:22.413Z

Alors que la FIA faisait le forcing pour rendre obligatoire le système de protection des pilotes dès la saison prochaine, le Groupe Stratégique s’y est opposé, jeudi 28 juillet, lors d’une réunion.

L’introduction du Halo n’est pas enterrée, mais simplement repoussée à 2018, au plus tôt, pour permettre aux différents acteurs de le développer et de l’adapter.


Les sceptiques concernant ce système ont gagné un peu de répit. Malgré la ferme volonté de la Fédération Internationale de l’Automobile, l’artifice de protection des pilotes ne sera pas installé sur les monoplaces en 2017.

Le Groupe Stratégique, composé des six écuries de pointe du Championnat, Mercedes, Ferrari, Williams, Red Bull, McLaren et Force India, s’est réuni à Genève et a voté pour un report de son intronisation.

Une solution encore plus complète en 2018 ?

Pour plusieurs membres du groupe, le délai était, tout simplement, trop court. "Il est donc plus prudent d’utiliser ce temps et le début de la saison prochaine pour évaluer les possibilités et toutes les options avant de prendre une décision définitive", a écrit la FIA, dans un communiqué.

Elle précise également que "le Halo est l’option privilégiée, mais qu’une autre année de développement peut conduire à une solution encore plus complète".

Red Bull et Grosjean satisfaits 

Une bonne nouvelle pour Red Bull, qui souhaite toujours faire valoir son Aeroscreen, un autre système de protection développé par la marque autrichienne, jugé plus esthétique et en phase avec l’ADN de la F1.

Une bonne nouvelle, aussi, pour certains pilotes, comme Romain Grosjean, Nico Hülkenberg, ou Daniil Kvyat, pas convaincus pas son efficacité ou opposés à cet artifice pour son influence sur l’attrait spectaculaire du Mondial.