F1 : Et si Hamilton était (lourdement) sanctionné par Mercedes ?

Voir le site Automoto

Lewis Hamilton (Mercedes)
Par Julien PEREIRA|Ecrit pour TF1|2016-11-28T11:45:16.293Z, mis à jour 2016-11-28T11:45:26.330Z

Selon plusieurs médias britanniques, Lewis Hamilton pourrait subir de (lourdes) sanctions de la part de son écurie, Mercedes. Et être écarté de plusieurs grands prix ?

A Abu Dhabi, le triple champion du monde n’a pas suivi les ordres de son employeur.


Mercedes a un affront à laver. Et Lewis Hamilton pourrait en payer le prix fort. En course, la superstar de Stevenage a tout fait pour ralentir Nico Rosberg et tenter de lui chiper la couronne en intercalant deux autres monoplaces entre son coéquipier et lui.

« Un contrat à 30 millions » rompu ?

Il a, au fil des tours, complètement désobéi aux ordres de son équipe. Son ingénieur de course, Peter Bonnington, lui a d’abord demandé d’augmenter le rythme, avant que Paddy Lowe, directeur technique de la firme étoilée, ne s’emparer du micro pour lui ordonner d’accélérer et empêcher Sebastian Vettel (Ferrari) de gagner.

Selon divers médias outre-Manche, le Britannique pourrait écoper de sanctions exemplaires. Et peut-être jamais vues. Le Daily Mail évoque « le risque d’un contrat à 30 millions de livres rompu ». D’autres parlent d'une suspension pouvant aller de un à plusieurs grands prix en 2017.

« Un précédent a été créé »

Autant d’informations à prendre des pincettes : on imagine mal Mercedes se priver de l’un des pilotes les plus talentueux de l’Histoire de ce sport, et surtout du plus bankable du plateau. Tout en faussant d’entrée l’intérêt du Championnat du monde. Même si Toto Wolff, boss de l’écurie, est très remonté.

« Il va falloir trouver une solution car un précédent a été créé. L’anarchie n’a jamais fonctionné, ni dans une équipe, ni dans une entreprise. Je n’ai pas encore pris de décision, mais tout est possible. C’est quelque chose qui sera gardé en interne » a confié dimanche soir le dirigeant autrichien. Une grosse sanction financière semble plus plausible.