Dans l'actualité récente

F1 : Lewis Hamilton prolonge chez Mercedes jusqu'à fin 2018

Voir le site Automoto

Le nouveau double champion du monde de F1 Lewis Hamilton (Mercedes) ému lors de l'hymne britannique joué lors du podium du Grand Prix d'Abu Dhabi le 23 novembre 2014
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2015-05-20T11:30:00.000Z, mis à jour 2015-05-20T16:02:38.000Z

Alors que son contrat avec Mercedes arrivait à terme en 2015, Lewis Hamilton a prolongé jusqu'en 2018 avec l'écurie championne du monde, mettant ainsi fin à plusieurs mois de négociations.

Toute saga a une fin et celle des négociations entre Lewis Hamilton et Mercedes pour une prolongation de contrat vient enfin de se terminer. Ce mercredi 20 mai, à la veille des premiers essais libres du Grand Prix de Monaco, 6e manche du championnat du monde de Formule 1, les deux parties sont officiellement tombées d'accord sur la poursuite de leur collaboration qui s'étend désormais jusqu'à la fin de l'année 2018.

Hamilton : "Très fier de ce contrat"
"Mercedes est ma maison et je suis vraiment très heureux de rester ici encore trois ans", s'est réjouit le double champion du monde sur le site officiel de l'écurie allemande. Avant de poursuivre : "C'est une équipe de passionnés qui a une faim incroyable de victoires. Même après le succès de l'année dernière, la faim est encore plus grande que jamais, et il en est de même pour moi ! La voiture que je conduis aujourd'hui est la meilleure que j'ai eu dans ma carrière (...) Mercedes a commencé a me soutenir en 1998 et je suis donc très fier de ce contrat qui signifie que e je vais marquer mes 20 années à leur côté en 2018".

CONFIRMED: 3 more years for @LewisHamilton! “@MercedesBenz is my home” #3MoreYears pic.twitter.com/PAmAWudo2v

— MERCEDES AMG F1 (@MercedesAMGF1) 20 Mai 2015

Wolff : "Nous ne voulions pas nous précipiter"
Homme clé dans le succès de Mercedes l'année dernière, Toto Wolff, directeur de l'écurie à l'étoile, n'a pas hésité à réaffirmer tout le bien qu'il pensait de son champion et de la poursuite de cette collaboration. "La continuité est la clé sur succès en Formule 1. L'an passé, nous avons connu une saison historique avec Lewis et c'était une priorité pour nous de renouveler son contrat. Nous avons simplement pris le temps pour ne pas nous précipiter et cela a débouché sur un accord solide qui permettra d'améliorer notre association (...) Lewis a un CV qui parle pour lui et je me réjouis de continuer à courir avec le duo de pilotes le plus fort en Formule 1 afin de pouvoir réaliser de grandes choses tous ensemble".

“I am very proud that this contract means I will mark 20 years with @MercedesBenz in 2018” #MBFamily #3MoreYears pic.twitter.com/EiitCWi2Dt

— MERCEDES AMG F1 (@MercedesAMGF1) 20 Mai 2015

Une prolongation logique
Arrivé chez Mercedes en 2013 après plusieurs années en dents-de-scie chez McLaren (malgré un titre de champion du monde en 2008), Hamilton a retrouvé tout ce qui fait de lui le meilleur pilote du plateau (avec Fernando Alonso et Sebastian Vettel), à savoir une très grande constance dans son pilotage et une concentration extrême sur le moindre petit détail.

Auteur notamment de 15 victoires dans la machine de guerre conçue par la firme à l'étoile, cette prolongation est d'une logique implacable puisque le natif de Stevenage (Angleterre) dispose de la meilleure monoplace du plateau et entretien des liens privilégiés avec Niki Lauda, le président non-exécutif de Mercedes en F1, Toto Wolff et tout le personnel de l'équipe.

#LH44 and the Silver Arrows: 43 starts, 26 podiums, 15 wins, 1 World Championship… #3MoreYears http://t.co/zIzbLY3ylG pic.twitter.com/OluhEC2BzB

— MERCEDES AMG F1 (@MercedesAMGF1) 20 Mai 2015

42 millions d'euros par an ?
Si les détails de la transaction n'ont pas été officiellement révélés, nos confrères britanniques du Daily Telegraph précisent qu'avec cette prolongation de contrat, le salaire annuel d'Hamilton s'élève désormais à plus de 30 millions de livres, soit 42 millions d'euros, bonus compris. De quoi constituer une augmentation d'environ neuf millions de livres (12,5 millions d'euros) par rapport à ses gains actuels.

Leader incontestable du championnat cette saison avec 20 points d'avance sur son coéquipier Nico Rosberg, il ne fait aucun doute qu'Hamilton aura à cœur de fêter cette jolie augmentation de salaire par une victoire à Monaco, ce dimanche. Un circuit sur lequel il s'était déjà imposé, en 2008, au volant d'une McLaren... Mercedes.