F1 - Hamilton : “une de mes plus importantes victoires”

Voir le site Automoto

Lewis Hamilton (Mercedes) au Grand Prix de F1 de Hongrie, le 28 juillet 2013
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2013-07-29T08:32:00.000Z, mis à jour 2013-07-29T09:03:32.000Z

Victorieux au Grand Prix de Hongrie dimanche 28 juillet, Lewis Hamilton (Mercedes) a remporté sa première victoire sur Mercedes, prenant toutes les opportunités, étant ravi de la tenue des pneus mais estime qu'il est “trop tôt” pour un retour dans la course au titre.

Auteur de sa 22è victoire en Formule 1, Lewis Hamilton considère son succès Hongrois "comme l'un des plus importants".

"J'y allais tous azimuts"
"Je pense que c'est l'une de des plus importantes victoires de ma carrière" a déclaré Lewis Hamilton lors de la conférence de presse. "Je crois que c'est différent. Cela fait toujours le même effet que la première fois, c'est certain".


Cependant, la veille, le Britannique n'était pas convaincu de pouvoir gagner malgré sa pole position, "j'attendais une course très difficile, je pensais que nous allions lutter derrière".


Or, ce fut le contraire : "J'ai saisi toutes les occasions que j'avais" a précisé Hamilton, "j'avais besoin de doubler de ces pilotes [ndlr : Button et Webber] car d'habitude je suis bloqué dans le trafic, [...] et ce ne fut pas le cas aujourd'hui."


Les pneus, autres protagonistes
"Nous espérions que les pneus fonctionneraient chez nous", a avoué le pilote Mercedes, qui s'était fait volé la course par une explosion d'un des pneus à Silverstone, "nous n'avions aucune idée que cela marcherait aussi bien, mais les vingt derniers tours furent dédiés à l'économie des pneus et à un rythme de croisière." Il a ajouté : "c'est la première fois que je peux dire que les pneus n'était pas un souci."


"Nous devons travailler très dur, vous ne savez jamais si les pneus tiendront à tel ou tel endroit" rappelle Lewis Hamilton, "mais si nous sommes là et avec des pneus endurants, alors nous devrions être capables de le faire n'importe où. Donc je croise les doigts."


Hamilton pense-t-il au titre ?
Avec 109 points, le Britannique campe en quatrième position au championnat mais se rapproche, à 9 et 10 longueurs d'Alonso et Räikkonen, mais à 48 points de Vettel.


"C'est trop tôt pour dire si oui ou non nous pourrons rivaliser avec ces pilotes", a confié le Britannique, "je sais que les gars travaillent très durs afin que nous puissions combler l'écart, et j'espère aujourd'hui que c'est un premier pas vers cela."