F1 : Honda évoque un possible retour ?

Voir le site Automoto

Honda F1
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2012-10-10T10:33:00.000Z, mis à jour 2012-10-10T10:37:40.000Z

Ceci reste une volonté vague, non pas du constructeur mais de son directeur R&D. Par contre, c'est une première évocation du retour de Honda en Formule 1 après le retrait en fin de saison 2008.

Interrogé par les anglais d'Autocar, Yoshiharu Yamamoto déclare qu'il "serait bon de revenir" en F1.

Sacrée crise
Rappelez-vous, 2008 et la crise financière tombant sur les nombreux groupes automobiles, notamment japonais. Honda, en complète réorganisation, annulait son projet quasi-finalisé de la NSX, et surtout annonçait son retrait de la Formule 1, suivi un an après par son compatriote Toyota. Note, la monoplace pour 2009 était prête et fut rachetée par Brawn GP qui a ainsi gagné le championnat avec Button ! Rageant ! Depuis, le sport auto reprend peu à peu chez le constructeur, grâce au PDG Takanobu Ito passionné de sportives et de compétition, avec cette fois l'évocation d'un retour dans la catégorie reine, par la voie du directeur du département Recherche et Développement, Yoshiharu Yamamoto.


Explications
La politique du moteur unique décrétée par la FIA serait l'un des points favorables selon Yamamoto, "il y a un potentiel dans le fait que les règlements changent, et si une opportunité se présente, il serait bon de revenir [en F1]". Il reste prudent sur le fait que cela "requiert un énorme investissement" et que la marque "ne peut revenir immédiatement" en Formule 1. "C'est ma vision personnelle, pas celle de Honda", explique Yamamoto, "mais je sens que la première chose à faire est de gagner en WTCC, et puis pourquoi pas de voir plus loin."


Merci au 1.6 litre turbo ?
Un retour progressif serait évidemment plus approprié pour Honda, qui s'est engagée en motoriste durant 23 ans et 8 saisons (1964-1968 et 2006-2008) en tant qu'écurie. Par le WTCC donc, à partir de l'an prochain via sa Civic à moteur 1,6 litre turbo, architecture initialement proposée pour 2013 en F1. Mais les écuries grondant, c'est un 2,4 litres turbo V6 qui a été choisi, repoussé à 2014. Et encore, certains, comme Montezemolo chez Ferrari, font pression pour le repousser une nouvelle fois.

Une volonté seule de Honda, après seulement 4 ans d'absence, mais de bonne augure pour tous les fans de F1.