Dans l'actualité récente

F1 : les impressions de Jean-Eric Vergne

Voir le site Automoto

Vergne F1 Corée 2011 essais Toro Rosso
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2011-10-14T12:44:00.000Z, mis à jour 2011-10-14T13:50:55.000Z

Le français a débuté en Formule 1 vendredi sur la Toro Rosso-Ferrari au Grand Prix de Corée. Vergne livre ses premières impressions après avoir tourné 9 tours sur le circuit de Yeongam.

Jean-Eric Vergne fait part de ses premières impressions après ses premiers essais en F1.



Après 9 tours sur une piste trempée de Yeongam, le pilote français Jean-Eric Vergne n'a pas eu l'occasion de prouver ses qualités au volant de la STR6. "Aux premiers essais libres 1, c'était la première fois que je conduisais cette monoplace. La dernière fois que j'avais piloté une Toro Rosso, ce fut lors des tests jeunes pilotes à Abu Dhabi [en novembre 2010]. J'avoue ne pas avoir été très ravi en ouvrant les rideaux et en voyant la pluie ce matin" a confié le français.


"J'ai trouvé cette session matinale assez difficile à cause des conditions humides de la piste, malgré avoir été content de ce que j'ai fait, parce que je n'ai pas crashé la voiture et j'ai eu du plaisir à conduire. Il est difficile de juger mes performances, car normalement dans une telle séance, vous avez 2 sessions de roulement avec un entracte où vous pouvez voir les données et comment s'améliorer, mais le temps n'a pas rendu cela possible ce matin. Je n'ai rien à comparer avec moi-même, ni avec quelconque pilote", expliquait Jean-Eric juste après la séance.

F1 GP Corée 2011 Essai Vergne
Jean-Eric Vergne écoute soigneusement les indications de son écurie



"C'était juste l'occasion d'empocher un peu d'expérience et d'apprendre plus sur la manière d'opérer de l'écurie. Peu importe les conditions météo, je suis content que l'on m'ait donné cette opportunité, même si je n'ai pas effectué assez de tours. Cela signifie que je dois mieux me préparer pour retourner dans le baquet lors des essais libres 1 à Abu Dhabi", finissait-il.


"Je m'envisage dans l'une des monoplaces l'an prochain. Après, qui que ce soit à côté de moi, ce sera bien. J'espère être définitivement être dans le baquet l'an prochain pour faire les courses, pas seulement rouler le vendredi", déclarait Vergne à l'AFP. Mais il devra faire du mieux car Alguersuari et Buemi sont implantés depuis 2 ans dans l'écurie...

Nous retrouverons donc Jean-Eric Vergne sur le circuit des émirats le 11 novembre prochain, en espérant une météo plus favorable.