Dans l'actualité récente

F1 : Jean-Eric Vergne chez Haas en 2016 ?

Voir le site Automoto

Jean-Eric Vergne (Ferrari 2015)
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2015-08-06T15:30:57.443Z, mis à jour 2015-08-06T15:42:51.802Z

Ecarté par Toro Rosso fin 2014, Jean-Eric Vergne, pilote réserve de Ferrari en 2015, pourrait faire son retour en Formule 1 en 2016 avec la nouvelle équipe américaine Haas.

Les pilotes de Formule 1 qui ont pris une année sabbatique – de gré ou de force – pour revenir encore plus fort dans l'élite automobile ne sont pas légion. Le précédent a cependant le mérite d'exister. Alain Prost en est le parfait exemple, lui qui avait été viré par Ferrari en 1991 avant de revenir chez Williams en 1993 et glaner une quatrième et dernière couronne mondiale. Les chances d'une telle réussite ne seront certainement pas les mêmes pour Jean-Eric Vergne, écarté par Toro Rosso fin 2014 et désormais pilote réserve chez... Ferrari, mais le Français semble bien parti pour revenir dans la discipline reine des sports mécaniques en 2016 au sein de la nouvelle structure Haas F1 Team. 

Vergne dans la short-list de Haas

« Nous avons une liste de pilotes qui nous intéressent, et deux d'entre eux sont les pilotes réserves de Ferrari », a déclaré début août l'Américain Gene Haas, propriétaire de la future écurie de Formule 1 qui bénéficiera d'un partenariat technique avec le constructeur italien en 2016, notamment au niveau du moteur. « Mais dans les mois à venir, il y aura certainement des mouvements dans les écuries existantes, et nous verrons bien si certains sont intéressés par le projet que nous développons. Tout pilote d'une écurie de F1 cette saison, et qui serait disponible à la fin de l'année, est susceptible de nous intéresser »


Steiner : « Nous ne sommes pas une école de conduite » 

Il y a quelques jours, Gunther Steiner, le futur manager de Haas F1, était allé dans le même sens dans une interview accordée à Auto Motor und Sport. « Nous sommes à la recherche de deux pilotes avec une expérience. En tant que nouvelle équipe, vous ne pouvez pas être une école de conduite. Parce que vous avez besoin de pilotes qui savent ce qu’ils doivent faire ». De quoi relancer la rumeur d'un retour de JEV en Formule 1 après un passage éclair en IndyCar et une pige remarquée en Formule E. 

JEV a l'expérience et le talent

Pour l'heure, rien est encore acté mais c'est encourageant de voir le Français faire partie d'une short-list de pilotes est dans laquelle figurent Esteban Gutierrez, l'autre pilote réserve de Ferrari, et Nico Hülkenberg, récent vainqueur des 24 Heures du Mans avec Porsche et pilote titulaire chez Force India. D'autant que la structure Haas a tout d'un projet sain qui est porté par la popularité de nouveau grandissante de la Formule 1 aux Etats-Unis. Surtout depuis le retour de la discipline à Austin en 2012. Avec de l'expérience, des liens solides avec Ferrari et surtout une bonne dose talent, JEV a donc toutes les qualités pour être le meneur d'hommes du nouveau team Haas. 


Mais en Formule 1, rien n'est jamais joué avant le drapeau à damiers, que ce soit sur la piste ou en coulisses.