F1 - Jules Bianchi impressionne Marussia

Voir le site Automoto

F1 GP Malaisie 2013 Essais - Bianchi Marussia
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2013-03-31T08:10:00.000Z, mis à jour 2013-03-31T08:52:25.000Z

Impeccable en qualifications et en course, le français Jules Bianchi est en train de marquer les esprits au sein du paddock. Premier des écuries de fond de grille (Caterham et Marussia), il semble faire l'unanimité au sein de son écurie.

L'écurie Marussia ne tarit pas d'éloges sur Jules Bianchi, dont les premiers pas en Formule 1 sont pleins de promesses.

Premier des derniers
Quinzième en Australie et treizième en Malaisie, ce bilan, peu reluisant à la lecture, est à mettre en face des performances de la monoplace de Jules Bianchi. Pour autant, le pilote français peut se targuer d'être le meilleur parmi les derniers puisqu'il a, jusqu'à maintenant, toujours fini devant les Caterham, dont celle de Charles Pic, et Max Chilton, son coéquipier. L'ancien essayeur de chez Ferrari est parvenu à terminer toutes les courses, signe d'une maturité d'ores et déjà affirmée.

Graeme Lowdon est sous le charme
Forcément, face à ces prouesses, Graeme Lowdon, directeur du team Marussia, ne peut être que sous le charme, "Je pense qu'il impressionne beaucoup de monde. Il ne fait aucune erreur. Il a été un peu en déséquilibre lors du tour de formation en Malaisie mais ce fut le cas pour 4 ou 5 autres voitures également." explique-t-il, ajoutant, "Les ingénieurs l'aident en s'assurant qu'il est à la bonne place sur la piste."
Chilton éclipsé
Relégué à 0,8 et 1,2 seconde durant l'exercice des qualifications et toujours derrière Bianchi après le drapeau à damier, Max Chilton en cherche la raison, "L'inexpérience joue beaucoup. Je suis toujours derrière parce qu'il en possède plus que moi. Ce n'est pas une excuse et nous devons travailler là-dessus." Il est vrai que le Français faisait partie du Young Driver Program de Ferrari. Il n'y a pas mieux pour un rookie.

Peut-il marquer des points ?