F1 : Jules Bianchi est "dans une situation désespérée" mais "il n'abandonnera pas" selon son père

Voir le site Automoto

Agé de 25 ans, Jules Bianchi est issu d’une célèbre famille du sport automobile.
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2014-10-14T11:23:00.000Z, mis à jour 2014-10-21T15:31:09.000Z

Dans une interview accordée ce mardi 14 octobre au quotidien sportif italien La Gazzetta dello Sport, Philippe Bianchi s'est livré sur l'évolution de l'état de santé de son fils Jules Bianchi, toujours hospitalisé en soins intensifs au Japon après son terrible accident survenu lors du Grand Prix de Formule 1 de Suzuka le 5 octobre 2014.

Alors que Jules Bianchi est toujours placé en soins intensifs à l'hôpital de Yokkaichi à la suite de son terrible accident survenu lors du Grand Prix de Formule 1 du Japon, son père, Philippe Bianchi, a fait un état de la situation du pilote français dans un entretien accordé ce mardi 14 octobre 2014 à La Gazzetta dello Sport.

>> La carrière de Jules Bianchi en Formule 1 resumée en dix photos

"La situation est désespérée"
Le monde des sports mécaniques a toujours la tête à Jules Bianchi. Pour preuve, les hommages sont succédés le week-end dernier, que ce soit en Formule 1 ou en MotoGP. L'attente est pesante et le peu de nouvelles sur l'évolution de l'état de santé du Français ne fait que renforcer ce sentiment. Les dernières informations datent de ce mardi 14 octobre et sont données par Philippe Bianchi, le père de Jules, qui revient sur la situation de son fils dans La Gazzetta dello Sport.

"La situation est désespérée. A chaque fois que le téléphone sonne, nous savons que ça peut être l'hôpital pour nous dire que Jules est décédé", confie-t-il au quotidien sportif italien. Avant d'ajouter : "Les médecins ont dit que les premières 24 heures étaient cruciales. Ensuite c'était les 72 premières heures et là nous sommes encore avec Jules, qui se bat. Il réussira le tour de qualifications le plus important de sa vie. Il n'abandonnera pas, je suis sûr de ça".

S'il confirme ne pas avoir souhaité regarder les images du terribles accident de son fils, Philippe Bianchi a conscience que Jules a remporté une importante première bataille : celle de rester vivant compte tenu de l'importance du choc avec la dépanneuse. "Ses docteurs nous ont dit que c'est déjà un miracle, personne n'a jamais survécu à un accident aussi grave. Mais Jules ne baissera pas les bras. Son physio Andrea dit que s'il y a une personne qui peut s'en sortir, c'est Jules", déclare-t-il.

Le parallèle avec Michael Schumacher
Très ému, Philippe Bianchi a aussi eu une pensée pour Michael Schumacher, victime d'un grave accident de ski le 29 décembre 2013 à Méribel, en Savoie. Plongé dans le coma pour en sortir début juin 2014, le septuple champion du monde a été transféré à Lausanne le 18 juin dernier avant de poursuivre sa "phase de neuro-réhabilitation" à domicile depuis le 9 septembre 2014.

"J'étais vraiment triste quand j'ai appris qu'il s'était blessé. Je ne cessais de me demander, comme n'importe qui d'autre, pourquoi ils ne nous informaient pas davantage sur son état de santé. Mais je suis maintenant dans la même position et je les comprends", raconte-t-il. Avant de poursuivre : "Même avec Schumacher, cela a pris des mois avant qu'il sorte du coma. Jean Todt(le président de la FIA, ndlr) a dit qu'il espérait que Michael pourrait un jour retrouver une vie normale. Un jour, j'espère que nous pourrons dire la même chose à propos de Jules".

Plus de nouvelles officielles depuis une semaine
Ce mardi 14 octobre, Jules Bianchi est toujours placé en soins intensifs à l'hôpital de Yokkaichi et souffre d'un grave traumatisme crânien. Le dernier communiqué de Marussia en date du 7 octobre 2014 est toujours d'actualité et indique que le pilote français se trouve dans un état "grave mais stable" et souffre "d'une lésion axonale diffuse".

Pour rappel, le Niçois s'est encastré sous une dépanneuse venue retirer la monoplace d'Adrian Sutil, sorti en aquaplaning au même endroit un tour plus tôt lors du Grand Prix de Formule 1 du Japon, le dimanche 5 octobre dernier.

Une nouvelle fois, toutes nos pensées sont tournées vers Jules, ses proches et sa famille.

Document Automoto : Jules Bianchi, un pilote français chez Ferrari (2011)