Dans l'actualité récente

F1 : l'ancien pilote français Robert Manzon est décédé

Voir le site Automoto

Robert Manzon, ancien pilote de Formule 1 entre 1950 et 1956, décédé le lundi 19 janvier 2015 à l'âge de 91 ans.
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2015-01-20T13:11:00.000Z, mis à jour 2015-01-20T18:35:57.000Z

Doyen des pilotes français de Formule 1 et participant au premier championnat du monde en 1950, Robert Manzon est décédé ce lundi 19 janvier 2015 à l'âge de 97 ans.

Doyen des pilotes français de Formule 1 et dernier survivant des héros qui ont participé à la première saison de la discipline reine du sport automobile, le Français Robert Manzon est décédé ce lundi 19 janvier à l'âge de 97 ans. L'information de cette triste nouvelle a été délivrée par le Club des Anciens Pilotes de F1, dont il était l'un des fondateurs avec, entre autres, le quintuple champion du monde de F1, l'Argentin Juan Manuel Fangio.

28 Grands Prix en F1 et deux podiums
Le 21 juin 2008, à l'occasion du Grand Prix de Marseille Historique, Robert Manzon reprend le volant à l'âge de 91 ans et parcourt les allées du Parc Borely au volant d'une Gordini, voiture avec laquelle il a participé à la première saison de Formule 1 en 1950. Tout un symbole pour celui qui était considéré à l'époque comme l'un des meilleurs pilotes français.

Le natif de la cité phocéenne a disputé au total 28 Grands Prix entre 1950 et 1956, dont 23 avec Gordini et cinq avec des Ferrari engagés par le team Rosier en 1954. Pas épargné par la malchance tout au long de sa carrière, il a décroché deux podiums mémorables en 1953 et 1954 et plusieurs places d'honneur au volant de machines qui n'étaient pas destinées à jouer la victoire.

Passionné de sports mécaniques jusqu'au bout, Robert Manzon aimait les pilotes à la fois courageux et capables de tout exploiter à la perfection pour tirer la quintessence de son matériel. C'est pourquoi son pilote préféré ces dernières années n'était autre que l'Espagnol Fernando Alonso, le double champion 2005 et 2006 étant réputé pour ne jamais abandonner et accomplir des prouesses à bord de monoplaces inférieures à la concurrence.

Moins d'un mois après le décès de Jean-Pierre Beltoise, c'est un autre grand nom du sport automobile français qui s'est malheureusement éteint ce lundi 19 janvier 2015.