Dans l'actualité récente

F1 : Toutes les écuries rejettent les nouvelles qualifications

Voir le site Automoto

error
Par Florent REYNE|Ecrit pour TF1|2016-04-07T15:34:09.616Z, mis à jour 2016-04-07T15:34:21.642Z

Les 11 équipes de Formule 1 ont annoncé à Jean Todt et autres patrons de la F1 qu’elles désiraient revenir au système de qualification de la saison 2015.

Le système actuel est critiqué de part et d’autre de la Formule 1.


Les écuries bientôt en « grève »

Le nouveau format des qualifications, intronisé lors du coup d’envoi de la saison 2016 en Australie, a été vivement critiqué par tout le monde. Pour rappel, le système vise à éliminer les pilotes les plus lents un à un. « C’est de la merde ! » lançait Sebastian Vettel, lors du Grand Prix d’Australie. Désormais, l’avis semble plus que partagé par l’ensemble du paddock. Le président de la FIA, Jean Todt, et le « patron » de la FOM, Bernie Ecclestone, veulent introduire un format consistant à combiner les deux chronos les plus rapides pour chaque pilote. 

Mais l’ensemble des équipes pensent que cela est trop confus pour le public et ont décidé de voter contre la proposition aujourd’hui. Il devrait céder sa place à l’ancien système dès la prochaine course, lors du Grand Prix de Chine, à Shanghai. 


Les qualifications progressives : déjà un souvenir ? 

Les qualifications ont été changées cette année, Bernie Ecclestone voulant pimenter les courses de F1, car elles devenait trop prévisibles, selon lui. Les qualifications progressives fonctionnent de cette manière : les pilotes les plus lents sont éliminés toutes les quatre-vingt-dix secondes : 7 pilotes en Q1, 7 pilotes en Q2, 6 en Q3, jusqu’à ce qu’il ne reste que deux pilotes, et c’est le drapeau à damiers qui fixe la pole position. Cependant, cela n'a pas fonctionné comme espéré. 

Après le GP d’Australie, les équipes avaient déjà voté à l'unanimité pour revenir au système de 2015.