Dans l'actualité récente

F1 - Lauda veut des voitures de 1200 chevaux

Voir le site Automoto

Niki Lauda - Autodromo José Carlos Pace
Par Xavier BEAL|Ecrit pour TF1|2015-01-24T09:00:00.000Z, mis à jour 2015-01-24T09:05:03.000Z

Avant la reprise de la saison de Formule 1, Niki Lauda, le président non-exécutif de Mercedes a fait le point sur la situation de son écurie ainsi que sur la puissance des moteurs, qu'il souhaite voir grimper jusqu'à 1200 chevaux.

En 2014, Mercedes a vécu une saison exceptionnelle avec 16 victoires en 19 courses, décrochant ainsi le titre mondial des pilotes et celui des constructeurs. Malgré cette superbe domination, Niki Lauda, le président non-exécutif de l'écurie reste sur ses gardes à l'approche de la nouvelle saison.

Lauda redoute la chaleur de Melbourne
La saison 2015 de Formule 1 débutera le 15 mars avec le Grand Prix d'Australie à Melbourne. Si l'écurie Mercedes a la faveur des bookmakers, Niki Lauda reste prudent. Ainsi, dans une interview à un quotidien autrichien, Lauda s'est notamment plaint du calendrier des essais hivernaux : « Tout le monde est stressé à Brackley. Il y a beaucoup de domaines qui posent question à cette période de l'année. Personnellement, je suis ennuyé par le fait qu'il n'y ait aucun test dans la chaleur de Bahreïn cet hiver. En Espagne, les températures sont trop basses en février et nous nous envolerons ensuite pour les températures élevées de Melbourne. Je ne comprends donc pas ce calendrier. »

Lauda milite pour des F1 de 1200 chevaux
Niki Lauda s'est également confié au magazine britannique Autosport au sujet de la règlementation concernant les moteurs : « Aujourd'hui, n'importe quel pilote de F3 ou de GP2 arrive à être tout de suite très rapide au volant d'une monoplace de F1 sans prendre trop de risques. On peut piloter ces monoplaces comme des voitures de série. Pour l'avenir, je veux des voitures avec 1200 chevaux et des pneus larges. La F1 doit être rapide et difficile, comme avant ».

Lauda est donc sur la même longueur d'onde que patron de la Formule 1, Bernie Ecclestone, qui fait actuellement pression sur les écuries pour obtenir des changements techniques sur les monoplaces et les moteurs pour la saison 2017.