Dans l'actualité récente

F1 : Lotus dévoile sa E23 Hybrid pour la saison 2015

Voir le site Automoto

La Lotus E23 Hybrid sera étrennée par le Français Romain Grosjean et le Vénézuélien Pastor Maldonado lors de la saison 2015 de Formule 1.
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2015-01-26T15:09:00.000Z, mis à jour 2015-01-26T15:32:55.000Z

Lotus a officiellement dévoilé sa nouvelle E23 Hybrid pour la saison 2015 de Formule 1, une monoplace qui abandonne le nez double asymétrique et raté de la E22 et troque son moteur Renault pour le performant V6 turbo de Mercedes.

A l'aube de la saison 2015 de Formule 1, le traditionnel bal de présentation des nouvelles monoplaces a démarré en force avec un coup d'envoi inattendu donné par Williams le 21 janvier dernier. Ce lundi 26 janvier, c'est Lotus qui a surpris son monde en présentant via les réseaux sociaux sa E23 Hybrid motorisée par Mercedes.

>> F1 2015 : la Lotus E23 Hybrid en images officielles

Oublier une année 2014 cauchemardesque

Loin d'être performante sur la piste, la Lotus E22 de 2014 ne se rattrapait malheureusement pas sur le plan esthétique, avec un nez double asymétrique qui ne restera pas dans les annales. Fort heureusement, la réglementation 2015 interdit ce type de museau, ce qui rend d'entrée de jeu la E23 Hybrid plus jolie que sa devancière, même si son facies en forme de trompe d'éléphant n'est pas du meilleur goût. La livrée de la monoplace d'Enstone conserve en revanche sa superbe livrée noire et or, avec une présence toujours aussi massive de Genii, propriétaire de l'écurie, au niveau des sponsors, sans oublier EMC², PDVSA et Saxo Bank.

Parée de sa nouvelle robe, Lotus pourra également compter sur un nouveau V6 fourni par Mercedes, soit le meilleur moteur depuis le changement important de réglementation à l'aube de la saison 2014 de Formule Un. Cet accord entre le team britannique et la firme à l'étoile est prévu pour durer "jusqu'à la fin de la génération actuelle des Power Unit" (à savoir l'ensemble qui regroupe le moteur et le système). De quoi permettre à Romain Grosjean de retrouver un minimum de compétitivité après une année passée à ramer en queue de peloton.

Seulement 14e du classement avec huit points au compteur en 2014, le pilote français a porté à lui seul les maigres espoirs d'une équipe frappée par une crise sportive et financière alors qu'il sortait d'un exercice 2013 accompli. A ses côtés, le Vénézulien Pastor Maldonado s'est plus illustré par son irrégularité et ses accidents à répétition que par ses performances sur la piste et doit clairement à ses sponsors (PDVSA) sa présence sur la grille en 2015.

Pour se faire une idée du potentiel de cette E23, il faudra encore patienter jusqu'à ce dimanche 1er février, date à laquelle les premiers essais hivernaux débuteront à Jerez en Espagne.