F1 - Lotus : Grosjean toujours dans l'incertitude

Voir le site Automoto

Romain Grosjean Lotus F1
Par Francois TOUMINET|Ecrit pour TF1|2012-12-16T17:29:00.000Z, mis à jour 2012-12-16T17:38:05.000Z

Trois semaines après le baisser de rideau sur la saison 2012 au Brésil, le Français Romain Grosjean ne sait toujours pas si Lotus lui donnera l'occasion de rattraper une saison cahin-caha.

Le Français Romain Grosjean et l'écurie Lotus entretiennent le mystère sur la suite à donner à leur collaboration.


Une saison 2012 mitigée

Avec trois podiums, 96 points et la 8e place du championnat, l'année 2012 de Romain Grosjean a été honorable pour un pilote avec aussi peu d'expérience en F1 (il avait juste disputé sept courses en 2009 chez Renault). Cela suffira-t-il pour prolonger son bail d'un an dans le baquet de la Lotus ? L'écurie anglaise ne cache pas ses ambitions et entend bien décrocher en 2013 la troisième place des constructeurs qui lui tendait les bras cette saison sans les quelques erreurs de Romain Grosjean. D'où cette (longue) période de réflexion...


"Il faut discuter" pour Lotus

A écouter Gérard Lopez, le patron de Genii Capital, actionnaire principal de l'équipe Lotus-Renault, cela ne dépendrait pas que du bon vouloir des têtes pensantes de l'écurie anglaise. « Ce qu'on peut retenir de Romain, pour l'instant, c'est sa vitesse il fait partie des pilotes les plus rapides en F1. Il comprend bien la voiture, il sait en tirer le maximum, mais il n'a pas fait tout ce qu'on lui avait demandé, surtout en termes de constance. Ça n'empêche pas que des pilotes de la vitesse de Romain, ça ne court pas les rues. Il faut qu'il canalise cette capacité à faire des performances, pour avoir plus de résultats. Il aurait dû avoir beaucoup plus de points et on aurait pu se battre pour la 3e place des constructeurs. La raison pour laquelle il n'est pas encore confirmé pour 2013, c'est qu'on n'a pas encore eu le temps de s'asseoir pour en discuter ensemble, avec les ingénieurs, et après on verra. Mon envie, c'est de voir Romain dans la voiture, mais ça dépend plus de lui que de moi. »


Grosjean se dit motivé

Un discours très politique qui tranche avec celui de Romain Grosjean au sortir du Grand Prix du Brésil. « (en parlant de la saison prochaine) J'espère être plus fort que cette saison, explique-t-il. Normalement, on dit que la première année est faite pour apprendre, la deuxième pour gagner, mais en F1 c'est un peu différent. Je suis passé par des hauts et des bas cette saison, mais j'ai appris des milliers de choses. Tout avait bien commencé, avec cette troisième place sur la grille à Melbourne, et puis nous avons réussi des podiums, et l'atmosphère dans l'équipe a toujours été très bonne. J'aime travailler avec ces gens-là.» Une chose est sûre, Il ne va pas tarder à être fixé sur son sort.


Vainqueur ce dimanche de l'édition 2012 de la Course des Champions, dans le Rajamangala Stadium de Bangkok, après avoir pris le meilleur successivement sur Sebastian Vettel, triple et actuel champion du monde F1, Mickael Schumacher, septuple champion du monde de F1, et de Tom Kristensen, octuple vainqueur des 24 heures du Mans, le Français fait en tout cas tout ce qu'il faut pour convaincre ses (ex ?)(futurs ?) patrons.