F1 : Lotus avec des moteurs Mercedes-Benz à partir de 2015

Voir le site Automoto

Romain Grosjean (Lotus) aux essais du GP F1 du Japon 2014
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2014-10-09T16:16:00.000Z, mis à jour 2014-10-10T07:28:41.000Z

Ce n'était qu'un secret de polichinelle, mais Lotus a confirmé ce 9 octobre la venue des moteurs Mercedes-Benz en place des Renault à partir de la prochaine saison 2015 de Formule 1 et courant sur plusieurs années.

La rupture entre Lotus F1 Team et Renault était déjà sur toutes les lèvres depuis le début de l'été, mais la confirmation officielle ne tombe que ce 9 octobre par un communiqué. L'écurie britannique ne sera ainsi plus motorisée par les blocs V6 turbo de Viry-Châtillon, mais de Mercedes, à partir de la saison 2015, et ce "jusqu'à la fin de la génération actuelle des Power Unit", l'ensemble regroupant le moteur et le système électrique, soit plusieurs années.


Lotus veut rebondir en 2015
En grande difficulté cette année après une belle 4ème place en 2013 (à la lutte avec Mercedes et Ferrari), Lotus et sa monoplace aux doubles museaux asymétriques n'ont marqué que 8 points au classement (tous de Romain Grosjean...) en 15 courses contre 264 l'an passé sur la même période.

L'équipe d'Enstone compte donc reprendre la voie du succès pour 2015 et opte donc pour le meilleur moteur du plateau de F1 pour sa future E23 Hybrid, celui équipant par ailleurs les Mercedes largement au-dessus du lot depuis le début de saison. Lotus a toutefois assuré qu'elle gardera la main sur la fabrication de la boîte de vitesses.

Cependant, seul le vénézuélien Pastor Maldonado a été confirmé en tant pilote pour 2015, porté par son sponsor pétrolier PDVSA, mais malheureusement pas pour ses prestations sportives, n'ayant assuré aucun point depuis... 25 courses (le dernier remonte au GP de Hongrie 2013) et se faisant plus remarquer par ses sorties de pistes. Le Français Romain Grosjean attend toujours une réponse pour l'avenir, alors qu'une rumeur évoque l'arrivée de Fernando Alonso...


Mercedes à l'équilibre, Renault perdant
Renault perd ainsi une écurie pour 2015, gardant tout de même Red Bull (accroissant au passage son influence au sein de l'équipe moteur française), Toro Rosso et Caterham. C'est ainsi une union vieille de 20 ans qui se termine, ayant débuté en 1995 avec Benetton (devenue Renault tout court en 2002, puis Lotus Renault GP en 2011, et enfin Lotus F1 Team en 2012).

Quant à Mercedes, la firme équilibre son nombre de clients, délaissée par McLaren l'an prochain mais assurant 3 écuries, donc la maison mère Mercedes AMG, Williams et donc Lotus.

Pour compléter la grille 2015, Ferrari conservera la fourniture de l'équipe éponyme, de Sauber et Marussia, tandis que Honda fera son retour sur les McLaren.